Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois

100% illégal

Arrêtons l'importation de produits issus des colonies israéliennes

1Revendications

Tout en condamnant officiellement la politique de colonisation d’Israël et en la déclarant illégale au regard du droit international, la majorité des États dans le monde continuent pourtant d’aider les colonies implantées en territoire palestinien occupé à prospérer économiquement.

Des biens d’une valeur de centaines de millions de dollars sont fabriqués chaque année dans ces territoires et exportés dans le monde entier. Ces activités d’ entreprises israéliennes et internationales ont contribué à préserver et développer ces colonies, qui reposent pourtant sur l’appropriation illégale des ressources palestiniennes telles que l'eau, les terres fertiles, les carrières de pierre et les minéraux.

Il faut que cela cesse ! Les gouvernements du monde entier doivent se mettre en conformité avec leurs obligations internationales :

• en interdisant l’importation sur leur marché des biens produits dans les colonies israéliennes construites sur des terres palestiniennes occupées,

• en interdisant aux entreprises domiciliées dans leur pays d’avoir des activités dans les colonies.

2Actions & temps forts
petition

Interdisez l’importation des produits issus des colonies israéliennes

Jusqu'au 31.08.2018
3Infos & actualités
Contexte

Un demi-siècle de spoliations

C'était il y a juste cinquante ans. Le 5 juin 1967, Israël lançait une guerre éclair contre l’Égypte, la Jordanie et la Syrie. La victoire fut rapide. En six jours, Israël s’empare du plateau du Golan, de la Cisjordanie - dont Jérusalem-Est - et de Gaza. En l’espace de 50 ans, elle y a implanté des colonies avec des conséquences désastreuses pour les droits fondamentaux des Palestiniens vivant dans ces zones.

Les politiques impitoyables de confiscation des terres, de colonisation illégale et d’expropriations menées par Israël, associées à la discrimination omniprésente, ont causé d'immenses souffrances aux Palestiniens et les ont privés de leurs droits fondamentaux.

Le régime militaire, mis en place en Cisjordanie occupée, bouleverse tous les aspects de la vie quotidienne dans les territoires palestiniens occupés. Pour les Palestiniens, c'est lui qui détermine s'ils peuvent, quand ils peuvent et comment ils peuvent se déplacer pour aller au travail ou à l'école, se rendre à l'étranger, rendre visite à leurs proches, gagner leur vie, participer à une manifestation, accéder à leurs terres agricoles ou même avoir accès à l'électricité ou à une source d'eau potable. Le pays a également adopté un ensemble complexe de lois militaires destinées à étouffer la critique de ses politiques. Certains hauts responsables du gouvernement ont qualifié de « traîtres » les Israéliens faisant campagne pour les droits des Palestiniens.

Ce régime de coercition imposé aux Palestiniens de Cisjordanie entraîne une humiliation, une peur et une oppression quotidiennes. Israël retient de fait ces personnes prisonnières sur leur propre sol.

Au mépris du droit international

La politique de colonisation d’Israël constitue une violation flagrante du droit international humanitaire. Son illégalité a été récemment réaffirmée par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, adoptée en décembre 2016. La colonisation constitue également un crime de guerre selon le statut de Rome de la Cour pénale Internationale. Par ailleurs, en novembre 2015, la Commission Européenne a publié des lignes directrices exigeant l’étiquetage des produits issus des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés.

Israël enfreint deux principes fondamentaux du droit humanitaire international coutumier : la nature temporaire de l'occupation et l'interdiction de transférer des civils de son pays vers les territoire occupé.

Tout en condamnant officiellement les colonies et en les déclarant illégales, la majorité des États continuent pourtant d'importer sur leurs marchés les produits issus de ces territoires. Condamner ne suffit plus, il est temps de demander à la communauté internationale d’agir !

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres