Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois

Responsabilité des entreprises

Thématique

Les entreprises doivent assumer les conséquences de leurs activités.

1Analyse & Recommandations
Nous soutenir

Amnesty a besoin de vous

L'action d'Amnesty International fonctionne grâce à vos dons. Nous avons besoin de vous pour continuer à veiller sur le respect des Droits Humains.

Rester informé(e)

Abonnez-vous à la newsletter

Et restez informé(e) de chaque avancée d'Amnesty sur la lutte contre l'impunité

Les grandes entreprises vantent souvent leurs engagements en terme de « responsabilité sociale » (RSE). Mais lorsque leurs activités violent les droits humains à travers leurs filiales ou des entreprises partenaires, leur responsabilité réelle est rarement reconnue et les victimes peinent à obtenir réparation.

Pollution pétrolière, déversements de déchets toxiques, fuite de gaz mortel…. Les activités des multinationales ou de leurs sous-traitants peuvent avoir des conséquences dramatiques sur l’environnement et les droits humains. Quand elles ne sont pas mortelles, ces catastrophes peuvent détruire la vie de milliers de personnes, contaminées par des émanations ou contraintes de fuir leurs habitations.

Femme dans une décharge d'Akouédo, Côte d'Ivoire © Amnesty International

Les responsabilités des entreprises sont trop rarement établies et reconnues. Bien souvent, ces drames auraient pu être évités. De la catastrophe de Bhopal en Inde en 1984, au scandale des déchets toxiques en Côte d’Ivoire en 2006 ou à l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013, des mesures auraient pu être prises pour prévenir ces drames. Il aurait suffi que les entreprises traduisent en actes leurs engagements publiquement répétés et assurent effectivement la sécurité des travailleurs ou des populations. Ces catastrophes ont un impact durable la vie de milliers de personnes. Mais les victimes se retrouvent démunies. Elles ne savent pas comment obtenir une quelconque réparation ou un dédommagement ou n’ont pas les moyens d’engager de telles procédures.

Le secteur des industries extractives est une priorité dans nos actions, car il concentre de nombreux enjeux. L’exploitation des ressources naturelles se fait trop régulièrement au détriment des populations et de l’environnement. Des familles entières peuvent être brutalement expulsées des terres où elles vivent depuis toujours sans pouvoir faire valoir leurs droits. Elles ne sont quasiment jamais consultées sur des projets qui bouleversent leurs vies. Elles sont encore plus rarement dédommagées. Quand elles tentent d'obtenir justice, elles se heurtent à l'inefficacité des systèmes judiciaires et au manque d’informations, quand ce n’est pas à la corruption qui peut exister entre États et entreprises.

Dans certaines zones de conflits ou de tension, l’activité des multinationales peut nourrir des trafics meurtriers. C’est le cas en République démocratique du Congo (RDC), en Colombie au Myanmar, où le commerce de minerais entretient souvent le financement illégal de groupes armés. Or, parmi ces minerais, l’or, l’étain, le tungstène, sont utilisés pour fabriquer nos téléphones ou appareils électroniques. Le cobalt est pour sa part souvent extrait par des enfants. Nous devons ainsi faire cesser le commerce de ces « minerais du sang ».

Ce que demande Amnesty International

Les multinationales qui vantent leurs engagements en matière de RSE doivent traduire leurs engagements en actes. Elles doivent assumer leurs responsabilités et rendre des comptes quand leurs activités ont un impact négatif sur les populations et l'environnement. Nous nous battons pour que :

Les Etats adoptent, au niveau international ainsi que dans leurs législations nationales, des cadres juridiques contraignants pour faire pression sur les entreprises. En France par exemple, nous nous battons pour l’adoption d’une loi imposant un devoir de vigilance aux sociétés mères françaises. Nous souhaitons ensuite que cette législation soit étendue en Europe et dans le monde

Les personnes dont les droits sont menacés ou bafoués par les activités des multinationales puissent obtenir justice et réparation. Ils doivent aussi pouvoir saisir la justice des pays d’origine des multinationales si cela devient nécessaire

Les populations concernées par des projets industriels puissent au minimum être informées en amont, voire prendre part aux décisions qui affecteront leurs vies. Si un relogement est nécessaire, elles doivent être dédommagées

Les entreprises doivent prendre des engagements concrets pour ne plus utiliser des matières premières qui alimentent les violences. Elles doivent assurer la traçabilité de leurs ressources minières et cesser tout commerce douteux

La thématique "Impunité des États et des entreprises" vous intéresse ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières informations sur le sujet

2Ressources
Indonésie: Le scandale de l'huile de palme: De grandes marques tirent profit de l´exploitation des ouvriers
Certaines des entreprises les plus connues du monde vendent des aliments, des produits cosmétiques et d’autres produits contenant de l’huile de palme en provenance de plantations indonésiennes où les ouvriers et les ouvrières subissent des atteintes graves à leurs droits.
Index AI: ASA 21/5184/2016
Publié le 30.11.2016
rapport
Le revers de la médaille. Exploitation sur un site de la Coupe du monde de football Qatar 2022
Rapport sur les conditions de vie des travailleurs, qui vivent dans des logements sordides et surpeuplés, sont privés de paies durant des mois, et font l'objet de menaces visant à les dissuader de se plaindre au sujet de ces conditions. Rapport en anglais
Index AI: MDE 22/3741/2016
Publié le 31.03.2016
rapport
« Voilà pourquoi on meurt ». Les atteintes aux droits humains en République démocratique du Congo alimentent le commerce mondial du cobalt
Dans les mines congolaises des enfants et des adultes sont mis au travail dans des conditions extrêmement dangereuses, sans aucun outil adéquat ni protection.
Index AI: AFR62/3183/2016
Publié le 19.01.2016
document
France : Pour une obligation de vigilance des entreprises transnationales
Ce document a pour ambition de contribuer aux débats en cours en France sur le sujet de la responsabilité des entreprises multinationales en matière de respect des droits humains. Amnesty International espère ainsi apporter une pierre à l'édifice d’une législation qui reste à construire en la matière.
Index AI: SF 15 C1 21
Publié le 03.03.2016
rapport
Les fausses déclarations de Shell sur les fuites dans le Delta du Niger
Le delta du Niger est l’un des endroits du monde les plus pollués par le pétrole. En effet, des entreprises comme Shell n'ont pas arrêté à temps ni nettoyé des fuites qui se sont déversées dans la région pendant des années, parfois des décennies. Shell se repose totalement sur le gouvernement nigérian pour le faire à sa place. Rapport en anglais.
Index AI: AFR 44/2746/2015
Publié le 03.11.2015
rapport
Activités minières au Guatemala : les droits menacés
Ces dernières années, les conflits suscités par les activités minières au Guatemala ont été très nombreux. Dans tout le pays, les populations indigènes et non indigènes se sont mises à protester contre l’installation de mines sur leurs terres et près de leurs habitations.
Index AI: AMR 34/002/2014
Publié le 19.09.2014
rapport
Inde : « Trente ans pour obtenir justice, c’est trop long »
Décembre 1984, environ 24 tonnes d’isocyanate de méthyle, gaz hautement volatil et mortel, s'échappent de l’usine de pesticides Union Carbide, à Bhopal. En trois jours, 10 000 personnes sont mortes dans de terribles souffrances, suffoquées par leurs fluides corporels qui s’engouffraient dans leurs poumons.
Index AI: ASA 20/035/2014
Publié le 30.11.2014
3Actions
4Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres