Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Faire un don

Aidez-nous à changer des vies dès aujourd'hui.

Faites un don.

Campagne "stop à la mortalité maternelle" en Sierra Leone 2009 © Amnesty International

Campagne "stop à la mortalité maternelle" en Sierra Leone 2009 © Amnesty International

Campagne "stop à la mortalité maternelle" en Sierra Leone 2009 © Amnesty International

Droit des femmes et discriminations envers les femmes

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Alors, pourquoi parler plus spécifiquement des droits des femmes ? Parce que, contrairement aux engagements pris, aucun État n’a encore complètement traduit dans les faits ni la Convention des Nations unies sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes ni la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes ni la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (dite «Convention d’Istanbul»).

Aussi, s’appuyant sur ces textes essentiels, Amnesty International s’est engagée à soutenir la lutte des femmes pour leurs droits fondamentaux dans le monde entier.

Chaque jour, dans la sphère publique comme privée, des milliers de femmes et de jeunes filles sont victimes d’humiliations, de privations, de harcèlements, de viols, de violences, de féminicides, de traitements inhumains et dégradants perpétrés au nom de traditions ou de lois injustes.

Les meurtres de femmes pour « sauver l’honneur de la famille » sont parmi les conséquences les plus tragiques et illustrent de façon la plus criante la discrimination profondément ancrée et admise dans certaines cultures, à l’encontre des femmes et des filles. La plupart du temps, ils sont commis en toute impunité du fait de l’acceptation largement répandue de cette pratique, et des statuts juridiques.

Les mariages précoces et forcés volent leur enfance à des milliers de filles, conduisent à la déscolarisation, à des grossesses non désirées, à des situations de profonde détresse. L’interdiction absolue ou l’extrême restriction de l’interruption volontaire de grossesse ôtent la possibilité de choisir d'avoir ou non un enfant, et obligent les femmes à recourir à des avortements illégaux et risqués pour leur vie. Dans certains pays, suite à une fausse couche, des femmes sont jetées en prison parce qu’elles sont soupçonnées d’avoir avorté. Plus de 200 millions de femmes ont été victimes de mutilations génitales féminines.

Les femmes qui se battent pour les droits (droits des femmes ou droits humains en général) sont souvent la cible, plus encore que les hommes, d’une répression accrue. Nous nous mobilisons aussi pour défendre ces femmes Défenseures des droits humains.

Qu’il s’agisse de défendre les droits des femmes dans les conflits armés, avant, pendant et après leurs parcours migratoires, ou de dénoncer l’impunité, nous ne cessons d’agir au quotidien dans le cadre de notre travail d’enquête, de plaidoyer auprès des décideurs, de travail presse et éventuellement de campagnes de sensibilisation et mobilisation. Sur un grand nombre de thématique que nous portons, cette problématique des droits des femmes est abordée et mise en avant.

COMPRENDRE : 8 mars, Journée internationale des femmes

Rester informé

Recevez nos emails d'information et d'action sur les discriminations

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres