Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 34 €
Agir

Soutenez-nous

Actions urgentes pour des personnes en danger, révélations de l’affaire Pegasus, enquête sur la situation des Ouïghours en Chine… c’est grâce à votre soutien que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

[INVITATION / PROPOSITION D’INTERVIEW] Wendy Galarza, défenseure mexicaine des droits des femmes à Paris du 18 au 21 novembre 2021

A l’occasion de la journée de mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles du samedi 20 novembre prochain, Amnesty International France accueillera à Paris la jeune militante mexicaine, Wendy Galarza, ainsi que la directrice d’Amnesty International Mexique, Edith Olivares Ferreto, et convie la presse à venir les rencontrer notamment lors d’un

 Petit-déjeuner presse le jeudi 18 novembre 2021

de 9h à 10h30,

au Café des Editeurs

(4, carrefour de l'Odéon 75006 – Métro Odéon) La lutte contre les violences faites aux femmes au Mexique, un des pays au monde les plus touchés par les féminicides, où dix femmes sont assassinées par jour en moyenne, sera abordée à la fois sous l’angle de l’expertise et du témoignage. L’animation sera assurée par Lola Schulmann, chargée de plaidoyer Femmes à Amnesty International France. Des interviews individuelles peuvent être organisées sur demande.

RSVP & Contact presse : vtardivel@amnesty.fr / 06 76 94 37 05

Educatrice de jeunes enfants à Cancún, Wendy Galarza travaille au quotidien dans un contexte où les femmes sont souvent humiliées, agressées et tuées parce qu'elles sont des femmes. Activement mobilisée sur ces enjeux depuis plusieurs années, elle est devenue une figure incontournable de la lutte pour la défense des droits des femmes au Mexique.

Le 9 novembre 2020, marque un tournant décisif pour la jeune militante. Alors qu’elle participait à une manifestation contre les violences faites aux femmes et les féminicides, elle a été victime de tirs par balles réelles de la part de la police. Blessée à la jambe et à l’entre-jambe, elle fonde le « Colectivo 9 de noviembre » avec d’autres femmes qui ont été également agressées par les forces de l’ordre ce jour-là afin de dénoncer l’impunité face aux violences qui s’intensifient chaque année dans son pays.

Au Mexique, une hausse alarmante des violences domestiques et des enquêtes insuffisantes

L’épidémie de la Covid-19 et l’accroissement de l’insécurité économique n’ont fait qu’aggraver une situation déjà préoccupante. Les violences domestiques ont été multipliées par 11 entre 2019 et 2020. La capitale, l’État de Mexico et l’État voisin de Puebla ont observé une hausse de 300 % de femmes et d’enfants secourus. Elles étaient 46 514 femmes en 2020, parfois avec des enfants, à rejoindre un foyer d’accueil, soit 39 % de plus que l’année précédente. En 2020, 3 723 morts violentes de femmes ont été recensées au Mexique, et seulement 940 de ces cas ont fait l’objet d’une enquête en tant que féminicides.

Dans son récent rapport, publié le 20 septembre dernier, intitulé « Le procès de la justice. Des enquêtes pénales insuffisantes sur les féminicides précédés d’une disparition dans l’État de Mexico », Amnesty International révèle les manquements des autorités dans la poursuite des enquêtes judiciaires sur les féminicides. Face à cette situation d’urgence que connait le pays Edith Olivares Ferreto, directrice d’Amnesty International Mexique, déclare :

« Nous continuerons d’élever la voix avec les familles de victimes, et d’accompagner ces dernières dans leur quête de la vérité, de justice et de réparation pour les préjudices subis, jusqu’à ce qu’elles soient entendues. »

NOTES AUX RÉDACTEURS 

10 Jours pour signer (du 3 au 10 décembre 2021)

Wendy Galarza fait par ailleurs partie des 10 personnes mises en avant cette année dans le cadre de "10 jours pour signer", opération phare de mobilisation d’Amnesty International, qui se déroulera en France du 3 au 10 décembre, journée internationale des droits de l’Homme. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.fr/actualites/les-10-jours-pour-signer-2021-les-situations

Marche Nous Toutes ( 20 novembre 2021 à Paris)

Le 20 novembre 2021 à Paris, à quelques jours de la journée internationale contre les violences faites aux femmes (25 novembre), Wendy sera également présente aux côté des militant.e.s d’Amnesty International qui joindront la marche partout en France – suite à l’appel du collectif Nous Toutes - pour dire Stop aux violences faites aux femmes. Près de 150000 personnes sont attendues.

Pour aller plus loin

20/09/2021 [RAPPORT] Mexique. Les enquêtes insuffisantes sur les féminicides dans l’État de Mexico violent les droits des femmes à la vie, à l’intégrité de la personne et à l’accès à la justice https://www.amnesty.fr/presse/mexique-rapport-enquetes-insuffisantes-feminicides-mexico

03/03/2021 [RAPPORT] Mexique. Les autorités ont eu recours à une force illégale et des violences sexuelles pour faire taire des femmes qui manifestaient contre les violences liées au genre https://www.amnesty.org/fr/latest/press-release/2021/03/mexico-autoridades-usaron-violencia-sexual-para-silenciar-mujeres/

Visuel pour la Marche contre les violences sexistes et sexuelles #NousToutes

Mars 2021, La Chronique d’Amnesty, Pris pour cible [DOSSIER SPECIAL] sur la violence au Mexique comprenant un porte-folio dédiées aux femmes, ces « Rescapées ». Accessible sur demande auprès du service presse.

AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE – service Presse – 01 53 38 66 00 / 06 76 94 37 05 – spresse@amnesty.fr

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant de plus de 10 millions de membres et sympathisants qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977. La section française (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (200 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de près de 120 000 membres. AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance. www.amnesty.fr - @amnestypresse - Agir - Faire un don

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr