Projets de la Fondation Amnesty International France

Dessinons les Droits Humains

Dates

2021- 2022

Résumé du projet 

Humaccop Amel France est une association humanitaire et caritative a vocation à intervenir en faveur de populations en situation précaire en France et à l'international. Elle propose également des formations à l'aide humanitaire internationale et organise des événements autour de l'actualité internationale.

Utiliser le dessin et la bande dessinée comme outils de sensibilisation, pour aborder les questions de solidarité, d’hospitalité et de droit des étrangers en France avec différents groupes de jeunes bénéficiaires grenoblois de 15 à 30 ans dans des ateliers artistiques et ludiques à visée informative et pédagogique.  

Contexte

Ces dix dernières années, l’Europe a été particulièrement touchée par la crise migratoire qui perdure depuis 2012 et ne fait que s’accroître. La Grèce et, notamment ses îles de la Mer Egée, est plus affectée par cette crise, accueillant chaque année des milliers de migrants aux portes de l’Europe. Un nouveau camp “fermé et ultra sécurisé”, premier d'une “nouvelle génération”, a été inauguré en septembre 2021 sur l'île de Samos ; il ressemble à première vue à une prison à ciel ouvert et pose de nombreuses questions d’atteinte aux droits de l’Homme.

Objectifs

Le projet tend à informer le jeune public ciblé des conditions de vie des migrants dans les camps de réfugiés des îles grecques et notamment sur la violation de leurs droits, en tant qu’étrangers, à vivre dignement et à demander l’asile dans un pays membre de l’UE.

Il vise à faire prendre conscience aux jeunes du bassin grenoblois (jeunes publics vulnérables, jeunes des Quartiers Prioritaires de la Ville, groupes scolaires et tout autre profil) de l'importance des Droits Humains, de les amener à réfléchir aux notions d’hospitalité, de solidarité, d’intégration et de cohésion sociale, et ainsi participer au changement de leurs représentations de l'altérité et de l’étranger.

A terme, le but est de les mobiliser sur les questions de solidarité internationale.

Déroulement du projet

A partir de la bande dessinée «Les oubliés des îles grecques» de Bertille de Salins, le projet a fait l'objet de 22 ateliers, encadrés par l’auteure, certains accompagnés de l’exposition réalisée à partir de la BD.

Les ateliers se sont déroulés avec différents partenaires associatifs de Grenoble et de sa région (jeunes réfugiés de la mission locale de Grenoble, un groupe d'apprenants des ateliers sociolinguistiques de l'association Amal, MJC Chambéry, Agopop_maison des habitants à Villard-de-Lans, Séminaire Mobility4Us x Moveurope, Pôle Accueil Jeunes de l'association AJHIRALP, Ligue de l’enseignement de l’Isère et l’AFPA)

Autres outils utilisés : vidéos de présentation et témoignages, ciné-débats, jeux de rôle / jeux de plateau, Escape Game, Quizz Kahoot, photo-langage...

Les bénéficiaires

Les ateliers ont été suivis par plus d’une centaine de participants, dont une moitié de jeunes réfugiés :

Lycéens

Jeunes mineurs non accompagnés ou jeunes majeurs en situation d’exil

Jeunes habitants des quartiers prioritaires de la ville en situation de vulnérabilité sociale

Jeune population grenobloise (étudiants, jeunes actifs jusqu’à 30 ans) : les habitants du centre-ville de Grenoble, les habitués et visiteurs des associations partenaires.

Résultats

Ces ateliers ont permis la déconstruction chez les bénéficiaires de certaines idées reçues, l’apport important d’informations solides et fiables sur ce qu’est la solidarité locale et internationale dans un contexte migratoire sans cesse évolutif en Méditerranée.

Le dessin a non seulement constitué un moyen de communication très efficace face aux barrières de la langue, mais aussi un outil libérateur de résistance et de revendication.

La dynamiques de groupe a grandement favorisé l’entraide et la solidarité  entre les participants.

Ces ateliers ont également fait l’objet d’un guide d’animation à disposition d’autres animateurs qui souhaiteraient reproduire ce format d’ateliers.

Perspectives

Depuis l’animation de ces ateliers auprès de différentes structures, Humacoop Amel France est régulièrement contactée par de nouvelles entités associatives qui souhaitent organiser des ateliers de ce type. La dessinatrice Bertille de Salins continue de s’investir dans ce projet en se renouvelant constamment pour proposer de nouvelles méthodes pédagogiques. 

Le succès du format de ce projet aboutira probablement à une nouvelle action visant à illustrer les conséquences de la crise en Ukraine, toujours dans le cadre de l’Education Citoyenne à la Solidarité Internationale (ECSI).

Projets de la Fondation Amnesty International France