Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Ghazni Afghanistan © Lorenzo TUGNOLI - BAYEUX 2021

Ghazni Afghanistan © Lorenzo TUGNOLI - BAYEUX 2021

Ghazni Afghanistan © Lorenzo TUGNOLI - BAYEUX 2021

Liberté d'expression

Prix Bayeux-Calvados : hommage aux correspondants de guerre

Du 4 au 10 octobre, la ville de Bayeux en Normandie rend hommage à un métier difficile mais passionnant : les correspondants de guerre. Pour la cinquième année, nous sommes partenaire.

Ce rendez-vous annuel, devenu incontournable, met à l'honneur les reportages des journalistes de la presse écrite, radio, télévision, photographie qui racontent le monde à travers ses conflits.  

Au programme toute la semaine, des débats et des rencontres avec les correspondants de guerre, des expositions, des projections… un temps nécessaire pour ressentir le terrain et décrypter l’actualité des conflits. Le festival offre des temps d'échange avec le public, notamment les scolaires.

Et enfin, Bayeux, c’est surtout la remise d’un Prix prestigieux qui viendra récompenser les reportages les plus marquants de l’année. Nous aurons l’honneur de décerner le prix du meilleur reportage télévision, format court. Une façon pour notre organisation de saluer le courage de ces reporters de guerre. 

Journalistes et amnesty : un travail complémentaire 

Ce partenariat avec le Prix Bayeux des correspondants de guerre s’est présenté comme une évidence pour notre organisation. Entre le travail des reporters de guerre sur le terrain et le travail de nos chercheurs, il y a des complémentarités évidentes.

Les reportages donnent à voir et à ressentir des situations que nous documentons et que nous dénonçons dans nos enquêtes.

100équipes de chercheurs 
70rapports publiés chaque année 
150pays couverts 

Prenons la Syrie. Des reportages, essentiels, sont arrivés dans nos journaux, sur nos télévisions, sur nos écrans. Des reportages qui donnaient à voir la réalité d’un conflit.

Nos chercheurs, sur un temps plus long, ont également documenté la situation en Syrie avec le prisme du droit international. Nos enquêtes ont expliqué en quoi les autorités syriennes étaient responsables de crimes contre l’humanité. En complémentarité avec le travail des journalistes, nous cherchons à informer, à faire réfléchir et à agir. Les journalistes et les reporters de guerre travaillent avec des objectifs communs mais des outils différents. 

Lire aussi : 10 ans de conflit en Syrie, toujours pas de justice

Lire aussi : Le terrible sort des réfugiés syriens qui rentrent dans leur pays

Lire aussi : Bilan annuel sur la situation des droits humains en Syrie

Irak : une table ronde pour raconter la destruction d’une nation

Depuis quarante ans, l’Irak est une terre de conflits. Et l’Occident n’est pas neutre dans ce chaos. Cette rencontre propose un retour sur les divers conflits et sur les implications occidentales, en particulier lors de l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Saddam Hussein.

En mars 2021, nous avons publié un dossier complet sur le sujet dans La Chronique, notre magazine d’enqûete et de reportage. Nous avons aussi produit ToxicAffair, une plateforme digitale pour mettre en lumière l’histoire de l’utilisation d’armes chimiques en Irak. 

 Découvrir : Toxic Affair, notre plateforme vous embarque dans une enquête inédite

Intitulée « Irak, conflits en série », cette table-ronde sera animée par Virginie Roels, la rédactrice en chef du notre magazine La Chronique. 

En présence de Jean-Pierre Canet, auteur de la série documentaire Irak, destruction d’une nation et Jeanne Sulzer, responsable de la commission juridique d’Amnesty International.

Lire aussi : Entretien Jean-Pierre Canet, Irak, 40 ans de descente aux enfers

Nos rendez-vous du 9 octobre  

Salon du livre  

Toute la journée, des militants d'Amnesty International accueilleront le public pour l'informer sur les différentes manières de prendre part à nos combats pour les droits humains.  

10h à 17h   

Signature du livre Ventes d'armes, une honte française, d'Aymeric Elluin et Sebastien Fontenelle, ed. le passager clandestin en partenariat avec Amnesty International.

Disponible à la vente ici

16h

Table ronde « Irak, conflits en série »  Animée par Virginie Roels, rédactrice en chef de La Chronique, notre magazine d'enquêtes et de repartages sur les droits humains (lien page) En présence de Jean- Pierre Canet, auteur de la série « Irak, destruction d'une nation » et de Jeanne Sulzer, de la commission Justice Internationale d'Amnesty.  

A l'auditorium (1, rue de Bretagne) 

18h

Soirée de remise des Prix.  Dans le cadre de la compétition internationale, notre présidente Cécile Coudriou remettra le prix Amnesty International décerné au format court en télévision.  Cette compétition consacre le travail de celles et ceux qui rendent compte du monde dont nous témoignons ; elle encourage aussi les journalistes à continuer leur indispensable travail de sentinelle.  

Suivez le festival depuis notre compte twitter. 

Retrouvez tout le programme du festival ici.

Notre présence au festival de Bayeux est aussi une façon pour nous de marquer notre profond attachement à la liberté de la presse et a son rôle crucial pour l'exercice de nos droits. 

ABONNEZ-VOUS À LA CHRONIQUE

La Chronique, magazine d'enquêtes et de reportages

Article tiré de La Chronique du mois d'octobre 2021