Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Une infirmière d'urgence (ICU) vêtue de sacs poubelles et d'un masque de protection prêté par altruisme par une entreprise privée à la porte d'entrée d'urgence de l'hôpital San Jorge le 31 mars 2020 à Huesca, en Espagne. © Ãlvaro Calvo / Getty Images

Une infirmière d'urgence (ICU) vêtue de sacs poubelles et d'un masque de protection prêté par altruisme par une entreprise privée à la porte d'entrée d'urgence de l'hôpital San Jorge le 31 mars 2020 à Huesca, en Espagne. © Ãlvaro Calvo / Getty Images

Une infirmière d'urgence (ICU) vêtue de sacs poubelles et d'un masque de protection prêté par altruisme par une entreprise privée à la porte d'entrée d'urgence de l'hôpital San Jorge le 31 mars 2020 à Huesca, en Espagne. © Ãlvaro Calvo / Getty Images

Actualité

Covid-19 : plus de 7 000 soignants sont morts dans le monde

Plus de 7 000 membres du personnel de santé sont morts dans le monde des suites d’une infection au Covid-19. Le Mexique, les États-Unis et le Brésil sont particulièrement touchés.

C’est une crise d’une ampleur phénoménale. Alors que notre rapport du 13 juillet révélait que 3 000 personnes travaillant dans le secteur de la santé étaient mortes après avoir contracté le Covid-19, les derniers chiffres issus de nos recherches sont alarmants : en moins de deux mois, le nombre de décès de soignants a plus que doublé. Plus de 7 000 personnes sont aujourd’hui décédées en tentant de sauver des vies. Il est scandaleux qu’un si grand nombre d’entre elles aient perdu la vie pour avoir simplement fait leur travail. 

Au Mexique, 1320 professionnels de santé sont morts. 1 077 aux États-Unis. 634 au Brésil, 573 en Inde, 240 en Afrique du Sud, 188 en Italie, à peine moins au Pérou et en Malaisie, 164 en Iran et 159 en Égypte où des membres du personnel soignant sont harcelés et emprisonnés parce qu’ils dénoncent leurs conditions de travail

Les Amériques en première ligne 

Tandis que le nombre de personnes infectées au Covid-19 a récemment dépassé la barre des 7 millions en Amérique latine, on recense un nombre particulièrement élevé de décès de personnes travaillant dans le secteur de la santé au Mexique, avec 1320 morts et 97 632 cas de Covid-19. Des chiffres inquiétants par rapport aux autres pays mais qui peuvent aussi, dans une certaine mesure, s’expliquer par la transparence du gouvernement mexicain qui enregistre de façon détaillée les décès de personnes travaillant dans le secteur de la santé.  

Autre pays d’Amérique du Sud durement touché : le Brésil, où le taux d’infection et la mortalité sont élevés depuis le début de la pandémie. Le pays compte aujourd’hui 634 morts liées au Covid-19 parmi les professionnels de la santé. Selon l’Associação Brasileira de Saúde Coletiva (ABRASCO), une association professionnelle du secteur de la santé, le personnel de santé s’est plaint du manque d’équipements de protection individuelle (EPI) et de protocoles clairs pour la gestion des infections.  

Inquiétude et explosion du nombre de cas en Inde  

En Inde, le nombre de cas d’infection au Covid-19 a explosé au cours des derniers mois. Les chiffres du ministère de la Santé indiquent que plus de 87 000 personnes travaillant dans le secteur de la santé ont été infectées, et que 573 sont mortes. Plus de la moitié des décès de professionnels de santé ont eu lieu dans l’État de Maharashtra.

En août, plusieurs centaines de milliers d’auxiliaires de santé communautaires s’étaient mis en grève, réclamant des EPI adaptés et suffisants, une meilleure rémunération et des conditions de travail justes. 

En Afrique du Sud, la grève s’organise 

En Afrique du Sud aussi la colère gronde. Alors que les nouveaux chiffres enregistrés font état de 240 décès de professionnels de santé, de vastes mouvements de grève s’organisent. Le Nehawu, syndicat regroupant les personnels de santé et de l’éducation nationale, a manifesté début septembre devant le Parlement pour réclamer l’amélioration de leur sécurité au travail. Le mouvement s’engagera dans une grève nationale si le gouvernement n’accède pas à ses demandes. 

A lire aussi : Un nombre affolant de décès au sein du personnel soignant au Venezuela 

Protéger la vie des personnes qui sauvent la notre  

Les professionnels de santé doivent pouvoir continuer à faire face la crise sanitaire sans avoir à risquer leur vie. Chaque personne qui travaille dans le secteur de la santé a le droit d’être en sécurité, et de recevoir des équipements de protection adéquats.  

Au lieu de les protéger, certaines autorités recourent à des méthodes répressives envers les médecins qui critiquent la gestion de la crise sanitaire ou le manque d’équipement de protection. En Égypte par exemple, le gouvernement doit immédiatement mettre fin à sa campagne de harcèlement et d’intimidation contre les professionnels de santé qui expriment pacifiquement leur opinion afin d'alerter l'opinion publique.  

Nous demandons à tous les gouvernements de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour protéger la vie des travailleurs de la santé, et de coopérer ensemble afin que chaque professionnel du secteur reçoive les équipements de protection nécessaires.  

Agir

STOP AU HARCÈLEMENT DU PERSONNEL SOIGNANT EN EGYPTE 

Les autorités égyptiennes doivent mettre fin immédiatement à leur campagne de harcèlement et d’intimidation du personnel soignant qui défend le droit à la santé de toutes et tous en pleine pandémie mondiale. Cette campagne d’intimidation porte atteinte à la liberté d’expression légitime du personnel soignant égyptien qui révèle des informations d’intérêt public. Les attaques des autorités à leur encontre entravent le droit d’accès à la santé des populations.  

Au moins 4 membres du personnel soignant sont actuellement en prison et 5 autres font l’objet de poursuites judiciaires.

Protégez-les ! 

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres