Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
FILE PHOTO: Opposition blogger and activist Roman Protasevich, who is accused of participating in an unsanctioned protest at the Kuropaty preserve, arrives for a court hearing in Minsk, Belarus April 10, 2017. REUTERS/Stringer
Roman Protasevich, REUTERS/Stringer

Roman Protasevich, REUTERS/Stringer

Roman Protasevich, REUTERS/Stringer

Liberté d'expression

Atterrissage d’urgence au Bélarus : le journaliste arrêté à Minsk doit être libéré immédiatement

Le 23 mai, les autorités bélarussiennes ont forcé un avion à atterrir à Minsk, pour interpeller Raman Pratasevich, ancien rédacteur en chef de NEXTA, chaîne Telegram d’opposition populaire.

On dirait une intrigue hollywoodienne, mais il n’en est rien. C’est une histoire vraie : l’histoire d’un détournement aérien inquiétant. Le 23 mai, le Bélarus a envoyé un avion de combat MIG pour contraindre un avion de ligne Ryanair qui voyageait entre deux pays de l’Union européenne, à atterrir d’urgence. En provenance de Grèce, l’avion a dû s’exécuter et s’arrêter en Bélarus, à Minsk. Pour justifier cette intervention, les autorités bélarussiennes ont pris le prétexte d’une alerte à la bombe rapidement démentie. Pourtant, cela ne trompe personne. Les autorités cherchaient à appréhender un journaliste critique exilé dans le but de le réduire au silence.

L’Union européenne et le monde dans son ensemble doivent réagir sans délai et réclamer la libération immédiate de Raman Pratasevich. Il doit être autorisé à quitter le Bélarus et à se rendre dans le pays de son choix.

Agir

Agissez avec votre smartphone pour des personnes en danger 

Une à deux fois par mois, vous recevez une alerte par sms pour venir en aide à une personne exposée à une situation grave.  

En 5 min, vous pouvez faire la différence.