Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Une manifestante chante un slogan pendant un rassemblement contre le gouvernement en place au Liban ©REUTERS/Andres Martinez Casares

Une manifestante chante un slogan pendant un rassemblement contre le gouvernement en place au Liban ©REUTERS/Andres Martinez Casares

Une manifestante chante un slogan pendant un rassemblement contre le gouvernement en place au Liban ©REUTERS/Andres Martinez Casares

Droit de manifester dans le monde

La liberté de manifester pacifiquement est un droit essentiel à l’expression collective et publique de ses opinions, revendications, à la défense de l’ensemble des droits humains. Un droit aujourd’hui dangereusement remis en cause dans de trop nombreux pays.

La Déclaration universelle des droits de l’homme, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la Convention européenne des droits de l’homme, la charte des droits fondamentaux de l’UE : tous les textes de protection des droits humains reconnaissent le droit de manifester pacifiquement et son importance pour la liberté d’expression. Ces libertés fondamentales doivent être protégées, et ne peuvent être limitées que dans des cas très précis, prévus par la loi, et de façon strictement nécessaire et proportionnée.

Pourtant, aujourd’hui, dans de nombreux pays, le droit de manifester pacifiquement est entravé :

- Interdictions de manifester arbitraires ou trop larges ;

- Usage illégal de la force contre les manifestants, pouvant occasionner de graves blessures ou la mort ;

- Législations répressives, arrestations et poursuites sans fondement de manifestants…

Que ce soit au Chili, en France, à Hong Kong, en Irak ou au Liban, Amnesty international documente et dénonce les violations du droit de manifester pacifiquement.

Actualités
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres