Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 51 €
Agissez à nos côtés

Votre don peut sauver des vies 

Actions urgentes pour des personnes en danger, défense des droits des travailleurs exploités au Qatar, enquête sur les crimes de guerre… C’est grâce à vous que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance ! 

Aidez-nous à maintenir les droits humains en vie. 

Une manifestante chante un slogan pendant un rassemblement contre le gouvernement en place au Liban ©REUTERS/Andres Martinez Casares

Une manifestante chante un slogan pendant un rassemblement contre le gouvernement en place au Liban ©REUTERS/Andres Martinez Casares

Une manifestante chante un slogan pendant un rassemblement contre le gouvernement en place au Liban ©REUTERS/Andres Martinez Casares

MONDE : LE DROIT DE MANIFESTER EN PÉRIL

De la Russie à la Colombie, en passant par la France, le Sénégal, Hong-Kong ou à l’Algérie, le constat est le même : le droit de manifester est menacé.

La Déclaration universelle des droits de l’homme, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la Convention européenne des droits de l’homme, la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne : tous les textes de protection des droits humains reconnaissent le droit de manifester pacifiquement et son importance pour la liberté d’expression. 

Pourtant, aujourd’hui, dans de nombreux pays, le droit de manifester est entravé. En Russie et à Hong-Kong, des manifestations sont interdites. En France, des lois permettent des arrestations abusives de manifestants. En Colombie et au Sénégal, la police tire à balles réelles sur des manifestants.

Dans notre dossier, suivez, pays par pays, la situation du droit de manifester dans le monde.

Actualités
Droit de manifester dans le monde - Amnesty International France