Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Liberté d'expression
Actualité

Grave coup porté à la liberté d’expression par l’interdiction des VPN en Russie

Une nouvelle loi ratifiée par le président russe Vladimir Poutine interdisant les anonymiseurs et les réseaux privés virtuels (VPN) porte gravement atteinte à la liberté d’Internet en Russie.

La loi ratifiée par le président Vladimir Poutine dans la soirée du dimanche 30 juillet interdit toute technologie permettant aux internautes d’accéder à des contenus en ligne interdits en Russie, ce qui comprend notamment les VPN et les anonymiseurs. Cette loi confère en outre de nouveaux pouvoirs de censure à l’organe de régulation des communications russe, Roskomnadzor. Lorsque cette loi entrera en vigueur en novembre 2017, Roskomnadzor sera en mesure de restreindre l’accès aux services d’anonymisation. La loi prévoit également un registre officiel des ressources sur Internet auxquelles l’accès est restreint en Russie.

Alors que les autorités russes tolèrent de moins en moins toute dissidence, les technologies qui permettent aux internautes de contourner la censure et de protéger leur vie privée sont essentielles pour la liberté d'expression sur Internet. Les autorités se sont désormais dotées d’un instrument afin d’interdire l’usage des VPN et d’autres technologies qui aident les personnes à accéder librement aux informations sur Internet.

Lire aussi :arrestations en masse, l’opposition muselée en Russie

Ce dernier coup en date porté à la liberté sur Internet s’inscrit dans une série d’attaques qui ont donné lieu au blocage de sites importants et à des poursuites engagées contre des utilisateurs de réseaux sociaux uniquement en raison du contenu qu’ils ont posté sur Internet, en s’appuyant sur des textes de loi contre l’extrémisme rédigés en termes vagues. Avec l’interdiction des VPN, cette campagne déplorable va encore plus loin.

Un dangereux précédent chinois

Pour comprendre comment cette interdiction fonctionnera, il suffit de regarder vers la Chine, où Apple vient de prendre la décision regrettable de retirer de la version locale de l’App Store la plupart des grandes applications de VPN. En agissant ainsi, l’entreprise a facilité le travail de censure sur Internet du gouvernement chinois et a mis en danger les droits d’un nombre incalculable d’internautes.

Signer la pétition pour la liberté d'expression :liberté pour la directrice générale d'Amnesty Turquie et des défenseurs des droits humains dans ce pays

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres