Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Enfant (âgé de 14-15 ans) portant un fusil d'assaut à l'hôpital al-Rawdha, mai 2015 © Amnesty International

Enfant (âgé de 14-15 ans) portant un fusil d'assaut à l'hôpital al-Rawdha, mai 2015 © Amnesty International

Conflits armés et populations
Actualité

Enfants au Yémen : recrutés de force par les Houthis

Le groupe armé Houthi recrute activement des garçons pour en faire des enfants soldats dans le cadre du conflit en cours au Yemen.

Les forces Houthi arrachent des enfants à leurs parents et à leur maison, les privent de leur enfance pour les mettre en première ligne des combats où ils peuvent mourir.

L’absence d’école favorise les recrutements forcés

Les représentants Houthis gèrent au niveau local des centres dans lesquels des prières, des sermons et des lectures incitent les jeunes garçons et homme à rejoindre le front pour défendre le Yemen contre l’Arabie Saoudite.

Des membres de famille ont signalé une augmentation du nombre de recrutement d’enfants soldats dans leur voisinage.

La cause de cette vague de recrutement vient du fait que les enfants ne vont pas à l’école. La guerre pèse lourdement sur l’économie et de nombreuses familles ne peuvent plus supporter les coûts de transport pour se rendre à l’école.

En plusieurs lieux, il n’y a plus de cours. Des enseignants sont en grève car ils ne sont plus payés.

Selon certains, les Houthis ont imposé des quotas de recrutement aux responsables locaux, parfois sous la menace si les résultats ne sont pas atteints.

Les familles des enfants soldats sous contrôle

Beaucoup d’enfants sont recrutés, mais personne n’ose en parler. Tout le monde craint d’être détenu ».

Un père.

Les Houthis proposent des compensations financières pour calmer les familles, promettant 20 000 à 30 000 riyals Yemenites (environ 80 à 120 dollars) par enfant et par mois si l’enfant devient un martyr sur le front.

Ils honorent aussi la famille en imprimant des affiches en souvenir des enfants perdus pour qu’elles soient affichées au niveau local en remerciement des efforts fournis pour la guerre.

Le recrutement des enfants soldats, une pratique généralisée dans ce conflit

Enfant (âgé de 14-15 ans) portant un fusil d'assaut à l'hôpital al-Rawdha, mai 2015

Enfant (âgé de 14-15 ans) portant un fusil d'assaut à l'hôpital al-Rawdha, mai 2015 © Amnesty International

En février 2017, les agences de l’ONU ont documenté près de 1500 cas d’enfants recrutés de force par toutes les parties au conflit depuis mars 2015.

Ces dernières années, plusieurs parties au conflit au Yemen ont été désignées comme ayant recours aux enfants soldats par les Nations-Unies : - Les Houthis - Al-Qa’ida dans la Péninsule arabique - Les forces armées yemenites - Les milices pro-gouvernementales

L’Arabie Saoudite est également responsible d’atteintes aux droits des enfants dans les conflits : depuis le début du conflit en mars 2015, 60% des enfants tués ou blessés l’ont été du fait des actions attribuées à l’Arabie Saoudite.

Lire aussi : 5 faits à savoir sur le conflit au Yémen

Recruter des enfants soldats : une interdiction absolue

Les Houthis doivent immédiatement mettre un terme à toute forme de recrutement d’enfant de moins de 18 ans et libérer tous les enfants présents dans leurs rangs.

La communauté internationale doit soutenir les efforts de réhabilitation et de réintégration des enfants démobilisés au sein de leur communauté.

Le Yémen est lié par la convention relative aux droits de l’enfant et à son Protocole relatif à l’engagement d’enfants dans les conflits armés. Ce texte interdit de recruter et d’utiliser des enfants de moins de 18 ans dans des conflits armés.

Chaque vendredi, recevez l'essentiel de l'actualité des droits humains.

Nos enquêtes, nos actualités et nos rendez-vous à ne pas manquer

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres