Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Ai Weiwei © Gao Yuan

Ai Weiwei © Gao Yuan

Ai Weiwei © Gao Yuan

portrait

Ai Weiwei, prix Ambassadeur de Conscience 2015

La légende du folk Joan Baez et l’artiste de renommée mondiale Ai Weiwei, tous deux des militants engagés, ont reçu conjointement le prix Ambassadeur de la conscience 2015 décerné par Amnesty International le 21 mai 2015 à Berlin.

Artiste à la renommée mondiale, Ai Weiwei critique fréquemment la politique du gouvernement chinois. Son œuvre reconnue explore notamment les limites imposées au droit à la liberté d’expression des citoyens en Chine, ainsi que sa propre expérience de l’incarcération. Ses activités et son travail portent souvent sur des questions sensibles que le gouvernement chinois préférerait enterrer.

En apprenant la nouvelle, Ai Weiwei a déclaré :

C’est un grand privilège de recevoir cette distinction spéciale et je ferai honneur à l’encouragement et aux profondes attentes que représente pour moi cette récompense.

AI WEIWEI : UN ARTISTE AU SERVICE DES LIBERTÉS

En 2010, Ai Weiwei a été détenu brièvement et roué de coups par des membres des forces de sécurité, peu avant d’aller témoigner pour la défense de l’accusé Tan Zuoren, défenseur de l’environnement qui, aux côtés d’Ai Weiwei, avait recensé le nom des milliers d’enfants ayant péri lors du tremblement de terre qui a secoué le Sichuan en mai 2008. Après avoir été durement harcelé par les autorités, Ai Weiwei a été détenu sans inculpation pendant 81 jours en 2011. Il avait fondé une société qui a été condamnée pour évasion fiscale par les autorités. Ai Weiwei est toujours placé sous surveillance et ne peut pas quitter le pays.

Récemment, il a exposé son travail à Alcatraz, en Californie, mettant en lumière la détresse des prisonniers politiques des temps modernes.

Au travers de son œuvre, Ai Weiwei nous rappelle qu’il faut protéger le droit de chaque individu à s’exprimer, dans l’intérêt de la société, mais aussi pour l’art et l’humanité.

[Ai Weiwei,] fier de son héritage chinois, semble tout à fait conscient du fait que toute entreprise humaine, qu’elle soit religieuse, financière ou politique, doit reposer sur un principe d’équilibre entre les pouvoirs. Les bonnes intentions ne suffisent pas, la libre critique est l’oxygène du progrès.

The Edge, membre du groupe U2

La liberté d’expression est une condition humaine fondamentale ; elle doit être valorisée, respectée et protégée par tous.

Ai Weiwei

Chaque année, le prix Ambassadeur de Conscience d’Amnesty International rend hommage à des personnes et des groupes de personnes qui s’expriment en faveur de la justice.

Ce prix récompense des personnes qui ont usé de leur talent pour encourager d’autres personnes à lutter pour les droits humains. Il vise par ailleurs à susciter le débat, encourager l’action publique et sensibiliser la population à des questions relatives aux droits fondamentaux.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres