Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Éthiopie. La trêve humanitaire annoncée par le gouvernement fédéral dans le Tigré est une avancée positive et doit permettre l’accès humanitaire

En réaction à la trêve humanitaire annoncée par le gouvernement fédéral éthiopien dans la région du Tigré touchée par le conflit, trêve que les autorités tigréennes ont accepté de respecter si une aide suffisante parvient au Tigré dans un délai raisonnable, Sarah Jackson, directrice régionale adjointe pour l’Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré :

« La trêve humanitaire est une décision positive pour des millions de personnes prises au piège du conflit dans la région du Tigré, où l’aide alimentaire insuffisante n’a pas permis à la population d’échapper à la famine – pénurie de nourriture, d’eau et d’autres produits de première nécessité.

« Amnesty International demande à tous les acteurs impliqués dans le conflit de saisir cette occasion d’éviter une dégradation de la catastrophe humanitaire qui ravage le Tigré. Les femmes et les enfants souffrent de grave malnutrition et les articles parus dans les médias semblent indiquer que beaucoup meurent déjà de faim.

« Toutes les parties au conflit doivent accorder sans délai aux travailleurs humanitaires un accès illimité à toutes les régions touchées par le conflit dans le nord de l’Éthiopie, notamment aux régions de l’Afar et de l’Amhara. Cela suppose de rouvrir l’itinéraire terrestre qui relie l’Afar au Tigré pour acheminer l’aide, cet itinéraire ayant été fermé à la suite de la recrudescence des combats dans la zone frontalière. Il faut aussi permettre la reprise de services essentiels tels que les banques, l’électricité et les communications mobiles et Internet.

« Enfin, la trêve doit permettre la circulation de l’aide humanitaire sans entraves et sans discrimination, notamment les soins médicaux, vers l’ouest du Tigré, région actuellement contrôlée par les forces de l’Amhara et de l’Érythrée. »

Complément d’information

Selon certaines informations, plus de 5,2 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans le Tigré, mais les organisations humanitaires n’ont pu atteindre que 784 000 personnes depuis mai 2021. La fermeture par le gouvernement éthiopien des communications téléphoniques et Internet, et des services bancaires, et les restrictions sur les liquidités dans le Tigré, ainsi que les pénuries de carburant, paralysent les opérations humanitaires.

The post Éthiopie. La trêve humanitaire annoncée par le gouvernement fédéral dans le Tigré est une avancée positive et doit permettre l’accès humanitaire appeared first on Amnesty International.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Éthiopie. Les défenseur·e·s des droits humains détenus pour avoir dénoncé des expulsions forcées doivent être libérés immédiatement

Publié le : 10.01.23

Les autorités éthiopiennes doivent libérer immédiatement et sans condition quatre défenseur·e·s des droits humains détenus uniquement en raison de leur travail qui a consisté à recenser les expulsions...

Éthiopie. Les personnes ayant subi des violences sexuelles méritent que justice leur soit rendue et que les responsables soient tenus de rendre des comptes

Publié le : 24.11.22

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et du lancement des Seize jours d’action contre la violence liée au genre, Amnesty International demande...

Éthiopie. L’accord de paix doit apporter la justice aux victimes du conflit

Publié le : 03.11.22

Réagissant à la signature d’un accord de paix entre le gouvernement éthiopien et le Front de libération des peuples du Tigré (TPLF) après deux années de conflit marquées par de terribles violences, Muleya...

Éthiopie. Pour le deuxième anniversaire du conflit, une campagne d’Amnesty International met en lumière la gravité de la crise des droits humains

Publié le : 02.11.22

À l’approche du deuxième anniversaire du conflit armé qui a débuté le 3 novembre 2020 dans le nord de l’Éthiopie et continue de donner lieu à de graves violations des droits humains de la part de différentes...

Éthiopie. Craintes de nouvelles atrocités dans le Tigré, alors que le conflit s’intensifie

Publié le : 24.10.22

Les parties au conflit en cours dans le nord de l’Éthiopie doivent protéger la population civile alors que les hostilités s’intensifient dans la région du Tigré, a déclaré Amnesty International ce lundi...

Éthiopie. La trêve humanitaire annoncée par le gouvernement fédéral dans le Tigré est une avancée positive et doit permettre l’accès humanitaire - Amnesty International France