Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Gambie. La commutation de 22 condamnations à mort en peines de réclusion à perpétuité est une avancée vers l’abolition

En réaction à l’information selon laquelle Adama Barrow, le président de la Gambie, a commué 22 condamnations à mort en peines de réclusion à perpétuité, Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice pour la région Afrique de l’Ouest et Afrique centrale à Amnesty International - qui a rencontré le président gambien la semaine dernière-, a déclaré :

« La décision du président de commuer ces condamnations à la peine capitale en peines de réclusion à perpétuité représente une avancée importante pour la Gambie, qui s’éloigne lentement mais sûrement de la peine de mort.

« Il y a quelques jours, Amnesty International a rencontré le président Adama Barrow, qui nous a confirmé sa détermination à supprimer ce châtiment cruel. Il est encourageant de le voir adopter une nouvelle mesure concrète contre la peine de mort.

« Si cette décision est une avancée positive, nous souhaitons toutefois que les autorités aillent plus loin, en abolissant sans attendre la peine de mort pour tous les crimes, notamment dans la future Constitution du pays.

« Nous espérons qu’il suivra nos recommandations l’engageant à abroger les lois draconiennes relatives aux médias, à réformer le secteur de la sécurité et à mettre fin aux discriminations contre les femmes. »

Complément d’information

Aboubacarr Tambadou, procureur général et ministre de la Justice, a déclaré mercredi 8 mai que le président Barrow a commué la sentence de mort prononcée contre 22 prisonniers en peine de réclusion à perpétuité. Cela a fait suite à une mission d’Amnesty International en Gambie visant à présenter aux autorités une série de recommandations en relation avec 10 domaines nécessitant des réformes, dans le but de protéger et de promouvoir les droits humains. Ces recommandations portent notamment sur l’abolition de la peine capitale et la commutation de l’ensemble des condamnations à mort en peines de prison.

En février 2018, le président Adama Barrow a annoncé l’établissement d’un moratoire officiel sur les exécutions. En septembre 2018, la Gambie a ratifié le Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort, devenant ainsi le 86e État partie au traité.

Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances, quelles que soient la nature du crime commis, les caractéristiques de son auteur et la méthode d’exécution utilisée par l’État. La peine capitale viole le droit à la vie inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il s’agit du châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Gambie. La lutte contre l’impunité pour les crimes du passé doit faire partie des priorités du second mandat du président Adama Barrow

Publié le : 07.12.21

Réagissant à la réélection du président Adama Barrow ce weekend dans le contexte de la première élection organisée dans le pays depuis le départ de Yahya Jammeh, Michèle Eken, chercheuse sur l’Afrique...

Gambie. Le rapport de la Commission vérité et réconciliation doit permettre aux victimes d’obtenir justice et des réparations

Publié le : 25.11.21

Alors que la Commission vérité, réconciliation et réparation (TRRC) en Gambie remet son rapport final le 25 novembre 2021 au président Adama Barrow, Michèle Eken, chercheuse sur l’Afrique de l’Ouest à...

Gambie. Les candidats à l’élection présidentielle mis au défi quant à leur engagement en faveur des droits humains

Publié le : 10.11.21

L’élection présidentielle offre une occasion précieuse de renforcer le respect des droits humains en Gambie Amnesty International demande aux candidats de signer un manifeste en sept points en faveur des...

Gambie. Les arrestations massives risquent d’attiser les tensions

Publié le : 28.01.20

En réaction à l’arrestation de 137 manifestant·e·s à la suite d’affrontements avec les forces de sécurité en Gambie le 26 janvier 2020, Marta Colomer, directrice adjointe par intérim du programme Afrique...

Gambie. De graves problèmes relatifs aux droits humains soulevés lors d’un entretien avec le président

Publié le : 03.05.19