Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Ramy Shaath
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

FREE RAMY SHAATH. Appel de plus de 180 élus français au président égyptien : une mobilisation inédite pour la libération du défenseur des droits humains

Annonce à l'attention des médias conjointe (ACAT, Amnesty International France, CIHR, FIDH)

La lettre ouverte des 182 élus est disponible en ligne sur le site de la campagne Free Ramy Shaath : https://www.freeramyshaath.com/home-fr

Plus de 180 élus français de tous bords politiques viennent de rendre publique une lettre ouverte au président égyptien demandant la libération du défenseur des droits humains Ramy Shaath. ACAT, Amnesty International France, CIRH et la FIDH, engagées depuis près de deux ans pour sa libération immédiate et sans conditions aux côtés de son épouse française Céline Lebrun-Shaath, considèrent cette mobilisation inédite de la classe politique française nécessaire et essentielle. Nous appelons également les autorités égyptiennes à répondre à cette demande ainsi que le gouvernement français à tout mettre en œuvre pour obtenir au plus vite la réunification de cette famille.

Cette lettre ouverte est publiée la veille des 700 jours de détention arbitraire de Ramy Shaath, et du début du dernier mois de détention préventive légale. Si Ramy Shaath n'est pas libéré d’ici le 5 juillet 2021, il court le risque d'être poursuivi dans le cadre d’une nouvelle affaire, une pratique courante des autorités égyptiennes pour maintenir en prison les voix critiques.

Le cas de Ramy Shaath est tristement emblématique de la répression qui s’abat sur la société égyptienne depuis plusieurs années. Depuis 2014, le gouvernement d’Abdel Fattah al-Sissi tente en effet de museler toute voix critique ou forme d’opposition (réelle ou supposée). Des milliers de personnes, dont des défenseurs des droits humains, des journalistes, des responsables politiques et des avocats sont en détention provisoire prolongée, dans des conditions cruelles et inhumaines, privées de soins de santé appropriés.

Note à l’attention des rédacteurs

Le 9 juin 2021, sera rendu le verdict en appel de la décision arbitraire d’ajout de Ramy Shaath à la liste égyptienne "des entités et individus terroristes".

Une pétition demandant la libération du défenseur des droits humains est disponible en ligne et a déjà atteint près de 80 00 signatures : ÉGYPTE / FREE RAMY SHAATH

Appel de plus de 180 élus français au président égyptien :

Une mobilisation inédite pour la libération du défenseur des droits humains

La lettre ouverte des 182 élus est disponible en ligne sur le site de la campagne Free Ramy Shaath :

https://www.freeramyshaath.com/home-fr

Plus de 180 élus français de tous bords politiques viennent de rendre publique une lettre ouverte au président égyptien demandant la libération du défenseur des droits humains Ramy Shaath. Nos organisations, engagées depuis près de deux ans pour sa libération immédiate et sans conditions aux côtés de son épouse française Céline Lebrun-Shaath, considèrent cette mobilisation inédite de la classe politique française nécessaire et essentielle. Nous appelons également les autorités égyptiennes à répondre à cette demande ainsi que le gouvernement français à tout mettre en œuvre pour obtenir au plus vite la réunification de cette famille.

Cette lettre ouverte est publiée la veille des 700 jours de détention arbitraire de Ramy Shaath, et du début du dernier mois de détention préventive légale. Si Ramy Shaath n'est pas libéré d’ici le 5 juillet 2021, il court le risque d'être poursuivi dans le cadre d’une nouvelle affaire, une pratique courante des autorités égyptiennes pour maintenir en prison les voix critiques.

Le cas de Ramy Shaath est tristement emblématique de la répression qui s’abat sur la société égyptienne depuis plusieurs années. Depuis 2014, le gouvernement d’Abdel Fattah al-Sissi tente en effet de museler toute voix critique ou forme d’opposition (réelle ou supposée). Des milliers de personnes, dont des défenseurs des droits humains, des journalistes, des responsables politiques et des avocats sont en détention provisoire prolongée, dans des conditions cruelles et inhumaines, privées de soins de santé appropriés.

Note à l’attention des rédacteurs

Le 9 juin 2021, sera rendu le verdict en appel de la décision arbitraire d’ajout de Ramy Shaath à la liste égyptienne "des entités et individus terroristes".

Une pétition demandant la libération du défenseur des droits humains est disponible en ligne et a déjà atteint près de 80 00 signatures : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/liberte-pour-mon-mari-ramy-shaath

Ramy Shaath, défenseur égypto-palestinien des droits humains a été arrêté le 5 juillet 2019 au Caire, et son épouse Céline Lebrun-Shaath renvoyée arbitrairement vers la France. Depuis lors, Ramy Shaath est maintenu en détention sans autre motif que son combat pour les droits humains, et son épouse se bat sans relâche à distance pour sa libération.

• Ramy Shaath, défenseur égypto-palestinien des droits humains a été arrêté le 5 juillet 2019 au Caire, et son épouse Céline Lebrun-Shaath renvoyée arbitrairement vers la France. Depuis lors, Ramy Shaath est maintenu en détention sans autre motif que son combat pour les droits humains, et son épouse se bat sans relâche à distance pour sa libération.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr