Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

Espagne. La justice l’emporte enfin dans le cadre de l’affaire du viol commis par «la Meute»

Réagissant aux informations selon lesquelles la Cour suprême espagnole a condamné les cinq hommes connus sous le nom de « la Meute » à 15 ans de prison pour viol, Massimo Moratti, directeur adjoint pour l’Europe à Amnesty International, a déclaré :



« Nous nous réjouissons que la justice l’ait enfin emporté dans le cadre de cette terrible affaire et que les droits de la victime aient prévalu. Cependant, la voie vers la justice a été longue et a infligé de nouvelles souffrances évitables et inutiles à la victime.

« Cette affaire démontre clairement à quel point il est important de modifier le Code pénal. Un acte sexuel non consenti est un viol. C’est aussi simple que cela. » La présomption tacite dans la loi ou la pratique selon laquelle une victime était consentante si elle n’a pas résisté physiquement pose de graves problèmes et entrave l’accès à la justice, car des experts ont reconnu que la « paralysie involontaire » ou la « sidération » étaient des réactions physiologiques et psychologiques très communes à une agression sexuelle.

« La modification de la législation n’éradiquera pas le viol, cependant, la rédaction des lois joue un rôle essentiel dans la détermination des attitudes quant à ce qui constitue un viol. »

Complément d’information

Le 21 juin, la Cour suprême espagnole a déclaré les cinq hommes coupables de viol, jugeant qu’ils avaient intimidé la victime et que celle-ci n’était pas consentante. Les deux jugements précédents rendus par des tribunaux de première et deuxième instance en Navarre avaient établi que la jeune femme n’avait pas consenti à l’acte sexuel, mais les hommes avaient été déclarés coupables de l’infraction moins grave d’abus sexuel, les tribunaux ayant considéré qu’il n’existait pas suffisamment de preuves de violence ou d’intimidation pour que les actes soient constitutifs d’un viol. Le jugement complet sera disponible dans les prochaines semaines.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Espagne. Des ONG demandent au gouvernement de veiller à ce que le cargo saoudien ne fasse pas transiter des armes par des ports espagnols

Publié le : 28.08.20

Amnesty International et ses partenaires qui mènent la campagne Contrôlez les armes en Espagne, sont arrivées le 10 décembre dans le port de Sagonte pour protester contre l’arrivée de ce navire qui a transporté...

Espagne. Le jugement de la CEDH porte un coup aux droits des personnes réfugiées et migrantes

Publié le : 15.02.20

En réaction à l’arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme établissant que l’Espagne n’avait pas violé la Convention européenne des droits de l’homme lorsqu’elle a expulsé sommairement deux hommes...

Espagne. La condamnation pour sédition de Jordi Sànchez et Jordi Cuixart menace les droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique

Publié le : 19.11.19

La condamnation pour sédition de Jordi Sànchez et Jordi Cuixart piétine leurs droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique et ils doivent être libérés immédiatement, a déclaré Amnesty International...

Espagne. Les autorités doivent apaiser les tensions et garantir le droit de rassemblement public

Publié le : 23.10.19

En réaction aux mobilisations et manifestations qui se sont déroulées à Barcelone et ailleurs en Catalogne après que la Cour suprême d’Espagne a condamné 12 dirigeants politiques et militants catalans,...

Espagne/Italie/Malte Les 121 personnes, dont des enfants et des bébés, bloquées en mer par une chaleur accablante doivent être autorisées à débarquer

Publié le : 12.08.19

La trentaine d’enfants, dont deux bébés, et les 90 hommes et femmes environ bloqués en mer par une chaleur accablante doivent être immédiatement autorisés à débarquer, a déclaré Amnesty International,...

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres