Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Portrait de Zhang Zhan 

Portrait de Zhang Zhan 

Portrait de Zhang Zhan 

Zhang Zhan

Pour avoir dénoncé la mauvaise gestion de la crise du Covid-19 par les autorités chinoises, Zhang Zhan a été torturée et condamnée à quatre ans de prison.

Janvier 2022

Des nouvelles de Zhang Zhan

Le 28 janvier, Zhang Zhan et sa mère ont pu parler lors d’un appel vidéo. Sa mère nous a donné de ses nouvelles : la santé de Zhang Zhan s’est légèrement améliorée. C’est un soulagement lorsque l’on sait qu’il y a quelques mois, Zhang Zhang était entre la vie et la mort. Aujourd’hui, elle peut à nouveau marcher et a arrêté sa grève de la faim. Cependant, Zhang Zhan est toujours en prison, injustement. Et nous ne savons pas si elle a accès à des soins médicaux adéquats.  Plus que jamais, la mobilisation doit se poursuivre : Liberté pour Zhang Zhan !

Novembre 2021

Nous sommes très inquiets pour la santé de Zhang Zhan. Sa famille nous a informé qu'elle se trouvait entre la vie et la mort.

Juillet 2021

L'état de santé de Zhang Zhan se dégrade. Elle a été admise à l’hôpital pour malnutrition aigüe mais a vite été renvoyée en prison.

Lorsque la ville de Wuhan, alors le centre de l’épidémie de Covid-19 en Chine, est confinée en février 2020, Zhang Zhan se rend sur place en tant que journaliste indépendante pour décrire les évolutions de la crise.

Déterminée à révéler la vérité sur la situation, elle utilise les réseaux sociaux pour signaler l’arrestation d’autres journalistes indépendants et le harcèlement exercé par les autorités à l’égard des familles de patients atteints du Covid-19. Les journalistes citoyens constituent alors la seule source d’information directe et non censurée au sujet de l’épidémie.

Mi-mai 2020, Zhang Zhan est portée disparue. Les autorités ont par la suite indiqué qu’elle est détenue par la police à Shanghai. En juin 2020, Zhang a entamé une grève de la faim pour protester contre sa détention. Pour la punir, les autorités carcérales lui ont entravé les pieds et les mains 24 heures sur 24 pendant six mois. Ces traitements cruels et inhumains l’affaiblissent au point qu’elle doit assister à l’audience de son procès dans un fauteuil roulant en décembre 2020..

Nous devrions aspirer à connaître la vérité et chercher à l’obtenir à n’importe quel prix. La vérité est le bien le plus cher qui existe dans ce monde.

Zhang Zhan.

Le tribunal la condamne alors à quatre ans d’emprisonnement pour avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ». Zhang Zhan est en réalité détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression !

En mars 2021, elle est transférée à la prison pour femmes de Shanghai. Les autorités rejettent perpétuellement les demandes de visite de sa famille et le 31 juillet, Zhang est hospitalisée en raison d’une grave malnutrition.

Agir

Liberté pour Zhang Zhan !

Pour avoir fait son travail, elle se retrouve emprisonnée et torturée. Exigez sa libération !

Les 10 situations
Wendy Galarza
Bernardo Caal Xol
Mohamed El-Baqer
L'ONG Sphere
Mikita Zalatarou
Imoleayo Michael
Ciham Ali Ahmed
Panusaya "Rung"
Actualités