Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Ruslan risque de passer plusieurs années en prison pour avoir jouer à Pokémon Go dans une église. © Youtube / Ruslan

Ruslan risque de passer plusieurs années en prison pour avoir jouer à Pokémon Go dans une église. © Youtube / Ruslan

Ruslan risque de passer plusieurs années en prison pour avoir jouer à Pokémon Go dans une église. © Youtube / Ruslan

Liberté d'expression
Actualité

Russie : emprisonné pour avoir joué à Pokémon Go

Rouslan Sokolovski est condamné à 2 mois de détention administrative pour avoir posté une vidéo de lui-même jouant à Pokémon Go dans une cathédrale. Une atteinte grotesque à la liberté d’expression.

Le caractère absurde de cette affaire met en lumière ce qui se passe lorsque les autorités méprisent à ce point la liberté d'expression. Même si le comportement de Sokolovski peut être perçu par certains comme irrespectueux, les États ne devraient pas incarcérer des citoyens parce qu'ils ont offensé des sensibilités religieuses.

Lire aussi : des manifestants pacifiques en prison

Jusqu'à 5 ans de prison pour ce « Blasphème »

Rouslan Sokolovski a été arrêté le 3 septembre pour « entrave à la réalisation du droit à la liberté de conscience et de religion et incitation à la haine ».

Rouslan Sokolovski a été interpellé au titre de la loi relative au blasphème, adoptée en 2013 en réaction à l'action politique menée par des membres du groupe punk Pussy Riot dans la cathédrale centrale de Moscou. Cette loi, qui érige en infractions les actes violant les sentiments des croyants, constitue un empiètement sur la liberté d'expression en Russie.

Rouslan Sokolovski s'est rendu délibérément dans la cathédrale pour jouer à Pokémon Go le 11 août, à la suite d'un avertissement diffusé à la télévision d'État russe de ne pas attraper de Pokémons sur des sites religieux ni à proximité de la frontière, sous peine d'inculpations pénales. S'il est déclaré coupable au titre de la loi sur le blasphème, il encourt jusqu'à cinq ans de prison.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres