Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
manifeste élection présidentielle

Élection présidentielle : notre manifeste

En amont des échéances électorales, notre manifeste appelle les candidates et candidats à l'élection présidentielle à inscrire les droits humains dans leurs programmes. Dans un climat de violence et d’attaques régulières contre le droit international des droits humains, nos demandes prennent un caractère impérieux. 

Dans un contexte de crises, une personne aspirant aux plus hautes fonctions ne devrait pas verser dans un discours de haine et de division, mais bien au contraire, s’engager à lutter contre toute forme de discrimination et à garantir les libertés fondamentales, comme la liberté d’expression, le droit de manifester et le respect de la vie privée.

Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty International France.

Si nous publions à chaque élection présidentielle un manifeste à destination des candidats, le contexte dans lequel s’est déroulée la précampagne nous montre qu’il faut redoubler de vigilance. C’est pourquoi il est primordial que les principes fondateurs de notre société soient défendus avec ambition pour faire face aux défis communs actuels, dans un climat national et international exceptionnels. 

À lire aussi : Dans une tribune, notre présidente, Cécile Coudriou, appelle à un sursaut citoyen

Liberté, égalité, solidarité et justice doivent être préservées !

Les personnes qui se présenteront à l’élection présidentielle se montreront-elles à la hauteur de tels enjeux, indissociables de la fonction à laquelle elles prétendent ? Incarneront-elles la vision d’une France pays de libertés, d’égalité et de justice, une France terre d’asile et de solidarité, une France qui veille à ce que les entreprises ne commettent ou ne facilitent pas de violations ?

interroge Cécile Coudriou.

Face à ces questions, nous demandons expressément aux candidates et candidats de s’engager à mener une politique respectueuse des droits humains, sans les sacrifier à des intérêts économiques et stratégiques ou se livrer à une surenchère d’arguments sécuritaires. 

Ainsi, dans ce contexte inquiétant, nous appelons dans ce manifeste à des mesures incontournables sur lesquelles les candidats doivent s’engager. Ces mesures concernent la garantie du droit de manifester, la protection de la société civile contre la surveillance numérique ciblée, la défense des droits des femmes et des minorités de genre, la lutte contre les discriminations raciales et religieuses, le respect du droit des personnes exilées, la protection des populations civiles dans les conflits armés et la fin de l’impunité, la lutte contre le réchauffement climatique et la responsabilité des entreprises pour respecter les droits humains.

Les questions liées à ces enjeux doivent peser dans les urnes car c’est bel et bien le candidat ou la candidate qui remportera cette élection en 2022 qui aura la charge de protéger, garantir et promouvoir les droits humains en France et dans le monde. C’est pourquoi, afin d’inciter les candidats à inscrire les droits humains dans leur programme politique, notre manifeste ainsi qu’une liste d’engagements forts leur ont été adressés. 

Election présidentielle : notre manifeste - Amnesty International France