Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Yahaya Sharif-Aminu
Peine de mort et torture

Les charges contre Yahaya Sharif-Aminu doivent être abandonnées

Abandonnez les charges contre Yahaya Sharif-Aminu

Yahaya Sharif-Aminu, un chanteur de 23 ans, a été déclaré coupable de blasphème par la Haute Cour islamique de l’État de Kano, le 10 août 2020. Il était accusé d’avoir diffusé une chanson insultante à l’égard du Prophète Mohamed. Condamné à mort, il est toujours incarcéré dans la prison de Kano. Yahaya et son avocat ont fait appel du jugement. Le 21 janvier, la commission d’appel a ordonné que se tienne un nouveau procès et que Yahaya soit jugé par un juge différent. Elle estimait en effet que l’accusé n’avait pas eu droit aux services d’un avocat pendant son procès. Cette décision lui donne l’occasion de bénéficier d’un procès équitable.

Lettre à envoyer :

Monsieur le gouverneur,

Yahaya Sharif-Aminu, un chanteur de 23 ans, a été déclaré coupable de blasphème par la Haute Cour islamique de l’État de Kano, le 10 août 2020. Il était accusé d’avoir diffusé une chanson insultante à l’égard du Prophète Mohamed. Condamné à mort, il est toujours incarcéré dans la prison de Kano. Yahaya et son avocat ont fait appel du jugement. Le 21 janvier, la commission d’appel a ordonné que se tienne un nouveau procès et que Yahaya soit jugé par un juge différent. Elle estimait en effet que l’accusé n’avait pas eu droit aux services d’un avocat pendant son procès. Cette décision lui donne l’occasion de bénéficier d’un procès équitable.

Nul ne doit être condamné à mort pour avoir exprimé librement ses opinions. Le recours à la peine de mort pour blasphème constitue une violation des obligations du Nigeria en vertu du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. En conséquence, je vous prie instamment d’abandonner toutes les charges qui pèsent sur yahaya sharif-aminu et de veiller à ce qu’il soit libéré immédiatement et sans condition.

Veuillez agréer, Monsieur le Gouverneur, l’expression de ma haute considération.

Destinataires

Gouverneur de l’État de Kano

Abdullahi Umar Ganduje

Office of the Governor

Government House, Kano State,

Nigeria

E-mail : info@kanostate.gov.ng

Copie à :

Ambassade du Nigeria

173, avenue Victor-Hugo

75116 Paris

Fax : 01 47 04 47 54

E-mail : embassy@nigeriafrance.com         ; embassy@nigeriaparis.com

Si vous recevez des réponses à vos lettres de la part des autorités du pays, renvoyez-les à bappuialaction@amnesty.fr.

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".