Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Femmes afghanes Kaboul septembre 2021
Femmes afghanes lors d'une manifestation réclamant de meilleurs droits pour les femmes devant l'ancien ministère des Affaires féminines à Kaboul le 19 septembre 2021. BULENT KILIC / AFP

Femmes afghanes lors d'une manifestation réclamant de meilleurs droits pour les femmes devant l'ancien ministère des Affaires féminines à Kaboul le 19 septembre 2021. BULENT KILIC / AFP

Femmes afghanes lors d'une manifestation réclamant de meilleurs droits pour les femmes devant l'ancien ministère des Affaires féminines à Kaboul le 19 septembre 2021. BULENT KILIC / AFP

Conflits armés et populations

Protégeons les civils afghans !

Les talibans au pouvoir depuis moins de six semaines démantèlent méthodiquement les avancées en termes de droits humains obtenues ces vingt dernières années.

Un climat de peur règne dans tout le pays. Alors que les talibans ont martelé qu’ils respecteraient les droits des Afghanes et des Afghans, c’est bien au contraire une répression à grande échelle qu’on observe depuis la prise de Kaboul. 

Notre rapport Afghanistan’s fall into the hands of the Taliban, conduit avec la Fédération internationale pour les droits de l’homme (FIDH) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) dévoile une longue liste d’atteintes aux droits humains. 

L’ensemble du peuple afghan subit des restrictions et des atteintes majeures à leurs droits. La liberté d’expression est attaquée de toutes parts, notamment via la répression des manifestations et des médias. Les femmes, déjà grandes victimes du régime taliban de 1996 à 2001, sont de nouveau soumises à de multiples restrictions de leurs libertés et à des représailles en cas de transgressions de celles-ci. Le droit international a également été bafoué puisque des civils, ainsi que des soldats qui s’étaient rendus, ont été tués dans le Panjshir. Dans cette région, dernier bastion anti-talibans à être tombé, l’aide humanitaire fait face à un blocus.  

Face à cette tragédie, la France doit apporter des réponses urgentes et dignes de ses engagements internationaux en protégeant la population civile.

Plus que jamais, la France doit tout mettre en œuvre pour garantir l'accès au territoire français pour les personnes en quête de protection.

PASSEZ À L’ACTION : INTERPELLEZ GÉRALD DARMANIN EN VOUS INSPIRANT DU MODÈLE CI-DESSOUS

 

A Monsieur Gérald Darmanin

Ministre de l’Intérieur

Ministère de l’Intérieur

Hôtel de Beauvau

Place Beauvau

75008 Paris

 

Monsieur le Ministre,

Très préoccupé(e) par la reprise du pouvoir par les talibans en Afghanistan, je m’adresse à vous afin de vous alerter sur cette situation dramatique, qui met directement en danger les populations civiles. La France doit apporter des réponses urgentes et dignes de ses engagements internationaux en protégeant les personnes menacées.

Amnesty International a largement documenté et dénoncé le bilan terrible des talibans au pouvoir en termes de violations des droits. Malgré les déclarations récentes de leurs représentants, on ne peut que craindre le pire pour les populations civiles, c’est-à-dire un retour à des violations très graves et systématiques des droits humains, notamment des châtiments cruels, inhumains et dégradants liés à l’application de la charia, et une élimination brutale de tous ceux et de toutes celles soupçonnés de ne pas adhérer à leur idéologie.

Il y a donc urgence absolue à agir.

Pour permettre aux personnes à la recherche d’une protection internationale de rejoindre la France en toute sécurité, il est indispensable que la communauté internationale, et notamment la France et ses partenaires européens, permettent l’ouverture de voies légales et sûres, et facilitent l’octroi de visas humanitaires et de places de réinstallation.

Pour les ressortissants afghans se trouvant déjà sur le territoire français, Amnesty International souligne l’importance de mettre en œuvre une politique d’accueil et d’accès à la protection adaptée à la gravité de la situation.

Je vous demande de faciliter l’accueil et l’accès au droit d’asile pour toutes les personnes afghanes arrivant en France, quel que soit le moyen par lequel elles ont accédé au territoire.

Il y a également en France de très nombreuses personnes afghanes dont la demande d’asile a été rejetée et qui sont restées sur le territoire. Au vu de l’évolution dramatique de la situation, je vous demande de réexaminer ces demandes. Ces personnes vivent le plus souvent dans des conditions très précaires dans des campements, notamment à Calais. Elles ne peuvent pas être renvoyées en Afghanistan et craignent légitimement, aujourd’hui plus que jamais, des persécutions. Le statut de réfugié devrait leur être accordé afin de sortir de cette impasse et d’être protégées.

Nous saluons la décision de la France d’avoir cessé de renvoyer les Afghans dans leur pays depuis le mois de juillet. Cette position doit inclure l’instauration d’un moratoire sur les renvois vers des pays tiers, comme la Turquie, qui risqueraient de poursuivre ces renvois.

En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à mes demandes urgentes, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

____________________________________________________________________________________

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui !

Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans la rubrique Nos victoires.