Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Espace presse

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace presse

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

Refus de la suspension du LBD 40 : Amnesty International regrette la décision du Conseil d’Etat

Pour la seconde fois, le Conseil d'Etat vient de rejeter le recours introduit par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et la CGT pour demander la suspension de l'usage du lanceur de balles de défense durant les manifestations.

Amnesty International France regrette vivement cette décision, compte tenu du nombre de blessures très graves de manifestants qui semblent avoir été causées par cette arme ces derniers mois - 299 signalements selon le dernier recensement non-exhaustif de David Dufresne – et des nombreux cas d’usage excessif de la force, documentés notamment par notre organisation. Nous réitérons notre demande d’une suspension immédiate - dans l’attente des résultats d’une évaluation - de l'utilisation du LBD 40 lors des opérations de maintien de l’ordre.

Nous demandons une évaluation minutieuse et indépendante de sa fiabilité, de sa précision et des conditions de son utilisation par les forces de l'ordre, pour prévenir le risque que ce type d’armes cause des blessures graves.

Nous demandons par ailleurs l’interdiction des grenades lacrymogènes instantanées (GLIF4) et des grenades de désencerclement, qui ont elles aussi mutilé gravement des manifestants ces dernières années.

Si certains individus ont commis des violences pendant des manifestations justifiant que la police ait pu recourir à la force, nous rappelons que, pour respecter le droit international, ce recours doit rester strictement nécessaire et proportionné.

Espace presse

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres