Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Agir

Plus que jamais, nous avons besoin de vous

Amnesty International est l’une des rares associations à être financée quasi exclusivement par la générosité de ses membres et donateurs. Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

Lesotho. La démission de Thomas Thabane ne doit pas lui conférer l’immunité pour les accusations de complicité dans le meurtre de son épouse

La démission de l’ancien Premier ministre Thomas Thabane ne doit pas lui conférer l’immunité pour sa complicité présumée dans le meurtre de feue son épouse, Lipolelo Thabane, a déclaré Amnesty International le 20 mai 2020, date à laquelle Moeketsi Majoro a pris ses fonctions de Premier ministre.

Thomas Thabane, ainsi que son épouse actuelle Maesaiah Thabane, est poursuivi dans le cadre du meurtre en 2017 de feue son épouse Lipolelo Thabane et de la tentative de meurtre de l’amie de cette dernière, Thato Sebolla.

« Bien qu’il ait démissionné de son poste de Premier ministre, Thomas Thabane demeure une figure majeure de la scène politique du Lesotho. La roue de la justice n’a pas tourné assez vite dans cette affaire scandaleuse pendant qu’il était au pouvoir ; il est grand temps que justice soit rendue, a déclaré Deprose Muchena, directeur pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe à Amnesty International.

« Sa démission ne doit pas lui conférer l’immunité pour les poursuites dont il fait l’objet, concernant les accusations de meurtre de sa défunte épouse et de tentative de meurtre de l’amie de celle-ci, Thato Sebolla. En outre, il est important que les témoins clés, notamment Thato Sebolla, bénéficient d’une protection pleine et entière de la part des autorités. »

En effet, les craintes sont vives quant à la sécurité des témoins dans l’affaire du meurtre de Lipolelo Thabane. Un témoin clé a perdu la vie dans des circonstances mystérieuses et d’autres ont fui le pays après avoir reçu des menaces de mort.

Les autorités ne leur ont pas fourni une protection adéquate, alors que la police est informée des menaces proférées à leur encontre et sait que leur vie est en danger.

« Il est essentiel que l’enquête sur le meurtre de Lipolelo et sur la tentative de meurtre de son amie parvienne à identifier toutes les personnes soupçonnées d’avoir orchestré cet assassinat. Tous les responsables présumés doivent être traduits en justice dans le cadre de procès équitables. »

 Complément d’information

Lipolelo Thabane, feue l’épouse du Premier ministre du Lesotho Thomas Thabane, a été tuée sous une pluie de balles le 14 juin 2017 alors qu’elle rentrait chez elle à Ha Masana, une ville voisine de Maseru. Au moment de l’attaque, elle était en voiture avec son amie Thato Sebolla, qui a également été blessée par balle.  

Thomas Thabane, élu le 3 juin 2017, est entré en fonctions le 16. Son prédécesseur, Pakalitha Mosisili, avait fait l’objet d’une motion de censure le 1er mars 2017.

 

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres