Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

La nouvelle version du SNMO, une occasion manquée qui confirme une approche répressive du maintien de l’ordre en France

Jeudi 16 décembre 2021

La nouvelle version du SNMO, une occasion manquée qui confirme une approche répressive du maintien de l’ordre en France

Alors que ce jeudi 16 décembre 2021, le ministère de l’Intérieur publie une nouvelle version du schéma national du maintien de l’ordre (SNMO), Anne-Sophie Simpere, chargée de plaidoyer Libertés à Amnesty International France déclare :

« Le ministre de l'Intérieur se conforme à la décision du Conseil d'Etat, là où une réforme structurelle du maintien de l'ordre était nécessaire. Au lieu de repenser la gestion des manifestations pour aller vers des stratégies de dialogue et de désescalade - qui ont déjà fait leurs preuves dans d'autres pays européens (Allemagne, Belgique, Suède...) - les autorités confirment une approche répressive. »

« S'il y a des améliorations pour les journalistes, qui étaient nécessaires et imposées par le Conseil d'Etat, rien n'est prévu dans ce SNMO révisé pour faciliter le travail des observateurs des droits humains, dont le rôle est reconnu par les institutions internationales. Et à part et quelques précisions sur les conditions de recours aux nasses, là encore en réponse à la décision du Conseil d'Etat, rien d'autre ne change pour les manifestants. »

« Ce SNMO confirme l'usage d'armes susceptibles de mutiler ou le recours à des délits trop vagues ou contraires au droit international qui ont conduit à des arrestations arbitraires de manifestants pacifiques documentées par Amnesty International. Alors que la France a été pointée du doigt par des instances internationales pour son usage excessif de la force contre les manifestants, alors que des milliers de manifestants et forces de l'ordre ont été blessés, des dizaines de personnes mutilées, on ne peut qu'être déçus par ce manque de volonté d'engager des révisions de fond. Il est pourtant urgent de revoir le maintien de l'ordre afin qu'il permette le respect des droits humains. »

NOTES AUX RÉDACTEURS

16.12.2021 Malgré les alertes pour les droits humains, aujourd'hui, les parlementaires s’apprêtent à autoriser la surveillance par drones https://www.amnesty.fr/presse/france-surveillance-drones

13.12.2021 120 000 voix pour la protection du droit de manifester en France

https://www.amnesty.fr/presse/120-000-voix-pour-la-protection-du-droit-de-manifester

18.10.2021 Avec vous, un an de combat pour le droit de manifester en France

https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/france-un-an-de-combat-pour-le-droit-de-manifester-mobilisation

22.09.2020 Nouveau schéma du maintien de l’ordre : une occasion manquée

https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/schema-du-maintien-de-lordre-occasion-manquee

AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE – service Presse – Véronique Tardivel - 01 53 38 65 41 00 / 06 76 94 37 05 – vtardivel@amnesty.fr

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant de plus de 10 millions de membres et sympathisants qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977. La section française (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (200 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de près de 120 000 membres. AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance. www.amnesty.fr - @amnestypresse - Agir - Faire un don

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Compétence universelle : la France ne doit pas exporter son modèle d’impunité

Publié le : 22.07.22

Amnesty International France est vivement préoccupée par la position de la France dans le contexte des négociations du projet de traité multilatéral d’entraide judiciaire en matière de crimes de guerre,...

Face à la menace sans précédent qui pèse sur le droit de manifester, Amnesty International lance une campagne mondiale

Publié le : 19.07.22

Beaucoup de victoires se sont remportées dans la rue. Le droit de manifester doit être protégé pour que nos droits soient défendus. Préoccupée par la régression de ce droit partout dans le monde, Amnesty...

Amnesty International partenaire du Festival d’Avignon

Publié le : 11.07.22

Pour la 8e année, Amnesty International France est fière de s’associer et de tisser avec le Festival d’Avignon des liens étroits autour des enjeux de droits humains. Du 16 au 18 juillet 2022, dans le cadre...

Le rapatriement de 35 enfants français de Syrie ne doit être qu’une étape dans le retour rapide de tous les enfants et mères détenus dans le pays

Publié le : 05.07.22

Le rapatriement de 35 enfants français de Syrie ne doit être qu’une étape dans le retour rapide de tous les enfants et mères détenus dans le paysEn réaction à l’annonce, ce mardi 5 juillet 2022, du...

 [DÉCLARATION PUBLIQUE] France. La décision du Conseil d’État entérine la discrimination à l’encontre des femmes musulmanes à Grenoble

Publié le : 22.06.22

« Les interdictions restreignant ce que les femmes ont le droit de porter sont punitives, favorisent les préjugés et confortent la discrimination raciste et sexiste intersectionnelle contre les femmes...

Pas de répit en France pour les étranger.es d’Ukraine

Publié le : 09.06.22

Près de 5 millions de personnes ont fui l’Ukraine pour l’Europe en trois mois, dont une centaine de milliers sont arrivées en France, suscitant un mouvement de solidarité exceptionnel et une mobilisation...

La nouvelle version du SNMO, une occasion manquée qui confirme une approche répressive du maintien de l’ordre en France - Amnesty International France