Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

France / Police. Le nouveau Schéma national du maintien de l’ordre doit être ambitieux pour mettre fin aux violations des droits humains  

Alors qu’aujourd’hui est attendue la publication du nouveau Schéma national du maintien de l’ordre (SNMO), Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty International France, alerte sur les premiers éléments annoncés vendredi dernier par le ministre de l’Intérieur. 

« Les premières annonces du ministre de l’Intérieur, vendredi 11 septembre 2020, à la veille de la reprise des manifestations des Gilets jaunes, ne nous ont pas rassurés. On ne s’engage pas dans une approche de désescalade en présentant de nouvelles grenades et en maintenant l’usage du LBD, pas plus qu’on n’établit un dialogue en modifiant les sommations à l’adresse des manifestants ». 

« Le niveau de violences et leur répétition, documentés et dénoncés par Amnesty International, exigent des réponses ambitieuses et des réformes structurelles du maintien de l’ordre, replaçant la protection et la facilitation du droit de manifester au cœur des missions des forces de l’ordre. On ne peut pas espérer de résultats différents en appliquant la même méthode ».  

« Nos demandes pour un processus de consultation transparent et inclusif dans l’élaboration du SNMO, intégrant, à toutes les étapes, les différentes parties prenantes, sont jusqu’ici restées vaines ». 

« Pour mettre fin aux violences et aux violations du droit international relatif aux droits humains, il est essentiel que le ministère de l’Intérieur se montre exemplaire dans ses propositions, que les objectifs soient clairs en matière de droits humains et que des évaluations régulières du SNMO soient menées, y compris dans le déploiement de sa mise en œuvre ». 

NOTE AUX RÉDACTEURS  

Retrouvez nos dernières publications et actualités sur les violences policières en France via les liens suivants.

·       Le dossier Violences policières en France : https://www.amnesty.fr/dossiers/dossier-violences-policieres-en-france 

·       Violences policières et discriminations : des mesures structurelles sont nécessaires : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/violences-policieres-et-discriminations-des-mesures-structurelles-sont-necessaires 

·       Manifestation du 5 décembre : la stratégie du maintien de l’ordre doit changer : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/manifestation-du-5-decembre-la-strategie-du-maintien 

·       Gilets jaunes en France. Un bilan inquiétant : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/gilets-jaunes-un-bilan-inquietant 

 

Amnesty International France - Service presse - 01 53 38 66 00 / 06 76 94 37 05 – spresse@amnesty.fr

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant de plus de 7 millions de membres et sympathisants qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977. La section française (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (200 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de 120 000 membres. AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance. www.amnesty.fr - @amnestypresse - Agir - Faire un don

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

France / Droit de manifester. Amnesty international dénonce les arrestations et poursuites de milliers de manifestants pacifiques en France avant et pendant la pandémie de Covid-19

Publié le : 29.09.20

Intitulé Arrêtés pour avoir manifesté. La loi comme arme de répression des manifestants pacifiques en France, le rapport de l’organisation établit que des manifestants pacifiques, des secouristes,...

Invitation presse I 28.09.20 I Lancement Rapport France / Droit de manifester. La loi comme arme de répression

Publié le : 24.09.20

Amnesty International vous convie au lancement SOUS EMBARGO* de son nouveau rapport le lundi 28 septembre 2020 à 9h30 à Paris, à La Maison des Métallos, 94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e (Métro Couronne...

[Rapport] Des entreprises de l’UE vendent des outils de surveillance à des responsables d’atteintes aux droits humains en Chine

Publié le : 21.09.20

De nouvelles investigations menées par Amnesty International mettent en lumière les raisons de l’échec des règles établies par l’Union européenne (UE) pour contrôler les exportations de technologies de...

Calais : il est urgent que la distribution alimentaire par les associations soit à nouveau permise

Publié le : 11.09.20

« Il est urgent que les autorités françaises reviennent sur leur décision d’interdire la distribution de nourriture par les associations humanitaires à Calais », ont déclaré Amnesty International France,...

DROIT D’ASILE / FRONTIÈRE FRANCO-ITALIENNE. La France viole le droit d’asile à la frontière franco-italienne confirme le Conseil d’État.

Publié le : 09.07.20

Le 8 juillet 2020, le Conseil d’Etat a confirmé ce que nos associations dénoncent depuis de nombreuses années : le ministère de l’Intérieur bafoue le droit d’asile à la frontière avec l’Italie. En mai...

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres