Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Colombie. La clôture de l’examen préliminaire de la CPI ne doit pas servir de prétexte pour permettre l’impunité

Réagissant à la décision qu’a prise le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de clôturer l’examen préliminaire de la situation en Colombie, en cours depuis 17 ans, Erika Guevara Rosas, directrice pour les Amériques, a déclaré :

« Si quelques avancées ont été réalisées en Colombie ces dernières années en matière de vérité et de justice, notamment avec la création de la Juridiction spéciale pour la paix, l’annonce de la clôture de l’examen préliminaire, ouvert il y a 17 ans, pourrait porter un grave coup aux victimes de violations graves des droits humains et de crimes de droit international.

« La Colombie reste marquée par le conflit armé, qui a eu des répercussions dévastatrices sur des communautés historiquement marginalisées comme les peuples indigènes, les populations afro-colombiennes, et aussi les femmes et les filles. Ce pays présente le plus grand nombre au monde de personnes déplacées à l’intérieur de son territoire, avec un chiffre 8,3 millions enregistré à la fin de l’an dernier, mais le bilan n’a cessé de s’alourdir de façon alarmante en 2021. La Colombie est en outre considérée comme le pays le plus dangereux au monde pour les défenseur·e·s des droits humains, et les autorités continuent de réagir face à la contestation sociale en recourant à une violente répression policière.

« Dans ces conditions, la clôture de l’examen préliminaire risque d’adresser au gouvernement d’Iván Duque et aux autres autorités étatiques un message erroné laissant entendre que l’impunité peut continuer d’être la norme. Cela est totalement inacceptable. Il est indispensable que les autorités colombiennes renforcent les mécanismes judiciaires et de reddition de comptes, notamment la Juridiction spéciale pour la paix, en les dotant des ressources et de l’autonomie nécessaires compte tenu de l’immense défi qu’ils doivent relever.

Nous espérons que la clôture de l’examen préliminaire et l’accord signé avec le gouvernement colombien seront reçus comme un message indiquant clairement que la Colombie doit placer les victimes au centre de toutes les mesures adoptées par les pouvoirs publics afin de garantir leurs droits à la vérité, à la justice, à réparation et à la non-répétition. »

The post Colombie. La clôture de l’examen préliminaire de la CPI ne doit pas servir de prétexte pour permettre l’impunité appeared first on Amnesty International.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Colombie. Usage excessif de la force par la police antiémeutes lors de la grève nationale : plus de 100 blessés souffrent de lésions oculaires

Publié le : 26.11.21

La violence et la répression exercées par les forces de sécurité colombiennes, notamment par l’Unité antiémeutes de la police (ESMAD), ont fait des centaines de blessés, victimes de traumatismes oculaires,...

Colombie. Amnesty International appelle au dialogue avec le gouvernement au sujet de la situation grave des droits humains

Publié le : 23.11.21

Une délégation d’Amnesty International dirigée par sa directrice du programme Amériques, Erika Guevara-Rosas, est arrivée en Colombie afin d’engager le dialogue avec les autorités au sujet de la grave...

Colombie. Seule une réaction robuste et coordonnée de l’État permettra de combattre les menaces pesant sur des militant·e·s

Publié le : 19.11.21

L’État colombien n’a pas respecté l’obligation qui lui est faite, en vertu du droit international, de garantir un espace sûr et favorable à la défense des droits humains dans le pays, mais il a la possibilité...

Colombie. Répression violente, activités paramilitaires, et détention illégale et torture de protestataires pacifiques à Cali

Publié le : 30.07.21

Les pratiques décrites dans le nouveau rapport intitulé Cali: En el epicentro de la represión (actuellement disponible en espagnol uniquement), qui comprennent l’utilisation contre des protestataires pacifiques...

Colombie. La CIDH doit écouter les victimes de violations des droits humains

Publié le : 07.06.21

Avant que la Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) ne se rende en Colombie, du 8 au 10 juin, il faut que les voix des victimes de violences, d’abus et de la répression policière dominent...