Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
La prison de Manakara à Madagascar © Amnesty International / Richard Burton

La prison de Manakara à Madagascar © Amnesty International / Richard Burton

Pétition

Personne ne mérite ces conditions de détention

Jusqu'au 19.04.2019
Andry Rajoelina, président malgache
Respect et liberté pour les personnes en détention provisoire !

À Madagascar, des personnes qui n’ont pas été déclarées coupables d’une quelconque infraction meurent dans les prisons malgaches en raison des conditions épouvantables : 52 personnes sont ainsi mortes en 2017.

Des personnes accusées d’infractions mineures telles que le vol de gousses de vanille, dont des enfants, sont contraintes à vivre dans des prisons surpeuplées, où l’hygiène est déplorable. Dans la plupart des prisons du pays, il y a davantage de personnes en attente de jugement que de personnes condamnées et les défaillances du système judiciaire peuvent retarder les procès pendant des années.

Le nouveau président, Andry Rajoelina, a la possibilité d’améliorer la vie des personnes victimes de ce système judiciaire injuste.

Afficher la lettre de pétition
Agir
Signer la pétition
Personne ne mérite ces conditions de détention

Signer la pétition

Andry Rajoelina, président malgache
Respect et liberté pour les personnes en détention provisoire !

Amnesty International France protège vos données et vous tiendra informé(e) des futures campagnes.

Conformément à la loi informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez en vous adressant au secrétariat administratif de la Fondation Amnesty International France, 76 boulevard de la Villette 75940 Paris, d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux informations vous concernant.

Agir
Signer la pétition
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres