Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
© Federico Parra/AFP/Getty Images

© Federico Parra/AFP/Getty Images

© Federico Parra/AFP/Getty Images

Venezuela

Les droits humains au Venezuela en 2017

Le Venezuela était toujours en état d’urgence, cette mesure ayant été prolongée à plusieurs reprises depuis janvier 2016. Une Assemblée nationale constituante a été élue sans la participation de l’opposition. La procureure générale a été démise de ses fonctions de façon irrégulière. Les forces de sécurité ont continué d’avoir recours à une force excessive et injustifiée pour disperser des manifestations. Des centaines de personnes ont été arrêtées de façon arbitraire. De nombreuses informations ont fait état d’actes de torture et d’autres mauvais traitements, y compris de violences sexuelles, infligés à des manifestants. Cette année encore, le système judiciaire a été utilisé pour réduire au silence des dissidents, et des civils ont été poursuivis devant la justice militaire. Des défenseurs des droits humains ont fait l’objet de manœuvres de harcèlement et d’intimidation, et ont subi des descentes des forces de sécurité. Les conditions de détention étaient extrêmement rudes. Les crises alimentaire et sanitaire se sont encore aggravées, touchant en particulier les enfants, les personnes atteintes de maladies chroniques et les femmes enceintes. Le nombre de Vénézuéliens ayant demandé l’asile à l’étranger a augmenté.

En savoir plus : Le Venezuela dans le Rapport annuel d'Amnesty International 2017-2018

Peine de mort: Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres