Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Action Urgente

Agissons pour Solafa, journaliste égyptienne emprisonnée

Depuis 1 an et 4 mois, Solafa Magdy est en prison pour avoir fait son travail. Sa place doit être sur le terrain à enquêter et auprès de sa famille, pas derrière les barreaux.

En 5 min, on vous propose de faire pression sur les autorités égyptiennes pour exiger sa libération immédiate et sans condition.

© Press Association/Abdeljalil Bounhar/AP

© Press Association/Abdeljalil Bounhar/AP

© Press Association/Abdeljalil Bounhar/AP

Tunisie

Les droits humains en Tunisie en 2017

Les autorités ont continué à renouveler l’état d’urgence et l’ont utilisé pour justifier des restrictions arbitraires au droit de circuler librement. Les actes de torture et autres mauvais traitements à l’encontre de détenus se sont poursuivis dans un climat d’impunité. La police a procédé à des arrestations arbitraires et des perquisitions domiciliaires en l’absence de mandat judiciaire. Des personnes LGBTI ont été arrêtées et jugées pour avoir eu des relations sexuelles librement consenties entre personnes du même sexe. Les poursuites visant des manifestants pacifiques se sont multipliées dans plusieurs régions.

En savoir plus : La Tunisie dans le rapport annuel d'Amnesty International 2017-2018

Peine de mort: abolitionniste en pratique

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays, mais les autorités n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins 10 ans.

Actualités
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres