Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
© AFP/Getty Images

© AFP/Getty Images

© AFP/Getty Images

Ouganda

Les droits humains en Ouganda en 2017

Le droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion a fait l’objet de restrictions. Des journalistes et d’autres personnes ayant critiqué le président ou sa famille ont été arrêtés, détenus et harcelés. Le nombre de femmes tuées, parfois après avoir subi des violences sexuelles, est monté en flèche. Les autorités ont déclaré qu’elles diligenteraient des enquêtes sur ces crimes et engageraient des poursuites à l’encontre des responsables présumés. Un projet de révision des dispositions constitutionnelles relatives au droit foncier devait permettre à l’État d’exproprier des particuliers. L’Ouganda était le pays qui accueillait le plus grand nombre de réfugiés dans la région, dont plus d’un million de Sud-Soudanais.

En savoir plus : l'Ouganda dans le rapport annuel d'Amnesty International 2017-2018

Peine de mort: non abolitionniste

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays.

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres