Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois

Kenya

Les droits humains au Kenya en 2016

Les forces de sécurité se sont rendues coupables de disparitions forcées, d’exécutions extrajudiciaires et d’actes de torture en toute impunité, faisant au moins 122 victimes entre le début de l’année et le mois d’octobre. Certaines exactions ont été commises par des organes chargés de la sécurité dans le contexte d’opérations de lutte contre le terrorisme, tandis que d’autres ont été perpétrées par des agents de police et d’autres services de sécurité qui n’ont pas été soumis à l’obligation de rendre des comptes. La police a eu recours à une force excessive et meurtrière pour disperser des manifestants qui réclamaient des pratiques électorales équitables. L’opposition politique, des groupes anticorruption et d’autres militants de la société civile, ainsi que des journalistes et des blogueurs, ont été harcelés. Des familles vivant dans des implantations sauvages et des populations marginalisées ont été victimes d’expulsions forcées.

En savoir plus : Le Kenya dans le rapport annuel d'Amnesty International 2016-2017

Peine de mort: abolitionniste en pratique

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays, mais les autorités n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins 10 ans.

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres