Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois

Jeune Malien de 17 ans, en attente de reconnaissance de minorité dans un squat parisien géré par l'assocation Utopia 56. © Marion Péhée

La Chronique, le magazine d'Amnesty International France

La Chronique : le magazine d'Amnesty International France offre une information fiable, des actions concrètes, des outils de réflexion.

Abonnez-vous : Nouvelle formule de 52 pages, 10 numéros par an

Dans ce numéro d'avril La Chronique propose un dossier sur les mineurs migrants et l'accueil solidaire des militants d'associations pendant que les Etats se défaussent de leurs responsabilités.

Le peuple des Montagnes

Gwenaëlle Lenoir et Édouard Élias de Palerme à Vintimille en Italie, Arnaud Aubry et Raphaël Fournier à Blois, Frank Petit et Marion Pehée à Paris. Six journalistes, rédacteurs et photographes ont enquêté pour La Chronique sur une question qui fait tache en Europe, et particulièrement en France : l’accueil des enfants migrants (page 14). Ces mineurs isolés étrangers ont parfois vu la mort de près dans leurs parcours migratoires mais sont reçus avec méfiance et suspicion. Nous avons voulu rendre compte de la mobilisation de celles et ceux qui tentent de prendre soin d’eux dans l’adversité. Ils leur donnent du temps, de l’énergie, de la solidarité concrète. Ils sont modestes, refusent souvent d’être mis en avant. Ils sont pourtant l’honneur d’une Europe qui connaît des heures sombres, comme l’a constaté à Vienne Joël Le Pavous (page 40). Que penser à ce sujet de la convocation par la police de l’air et des frontières de Benoit Ducos ? Ce pisteur-secouriste fait partie d’un groupe de maraudeurs, ce beau peuple des Montagnes.  Dans les Alpes, il se porte  à la rescousse des migrants frigorifiés. Le 10 mars il recueille une femme nigériane enceinte de huit mois et demi au col de Montgenèvre,  à la frontière franco-italienne et la conduit dans sa voiture à l’hôpital de Briançon où elle donne naissance à un petit Daniel. Le reste de la famille (son mari et ses deux enfants de 2 et 4 ans) devait être expulsé vers l’Italie, mais l’hôpital a obtenu (pour le moment) un délai de grâce. Benoit Ducos est convoqué pour « transport de personnes en situation irrégulière ». Il est serein, se dit prêt à recommencer. L’assistance à personne à danger va-t-elle devenir un délit de solidarité ? C’est aussi la question que pose le sort des enfants migrants.

Jean Stern

Si vous désirez recevoir gratuitement un exemplaire de La Chronique envoyez un mail avec votre adresse postale

Abonnez-vous à La Chronique

Recevez chaque mois le magazine d'information et d'action d'Amnesty International France

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres