Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois

La Chronique, le magazine d'Amnesty International France

La Chronique : le magazine d'Amnesty International France offre une information fiable, des actions concrètes, des outils de réflexion.

Abonnez-vous : Nouvelle formule de 52 pages, 10 numéros par an

Dans ce numéro d'octobre de La Chronique propose un dossier sur le Sommet des défenseurs qui va se tenir du 29 au 31 octobre à Paris dont la couverture a été confiée au peintre Hervé Di Rosa. Egalement au sommaire : le potager des détenus de Nanterre, Facebook moteur de haine en Birmanie, les migrants clandestins traqués à Oran en Algérie.

Silence et mensonges

Après neuf mois de détention préventive, deux journalistes birmans de l’agence Reuters, Kyaw Soe Oo et Wa Lone, ont été condamnés le 3 septembre à sept ans de prison pour « atteintes aux secrets d’État ». Jugement scandaleux, ces reporters n’ont fait que leur métier en mettant à jour le massacre de civils rohingyas par l’armée birmane dans le village d’Inn Dinn, en septembre 2017. Malgré les appels de la communauté internationale, d’organisations de journalistes et de défense des droits humains, Aung San Suu Kyi reste silencieuse, sauf pour qualifier ces deux hommes de « traîtres »… Prix Sakharov en 1990, prix Nobel de la paix en 1991, Aung San Suu Kyi connaît pourtant l’importance des libertés fondamentales, qui seront au cœur du sommet des défenseurs réunis à la fin du mois à Paris (page 14). La liberté d’expression est évidemment essentielle, comme celles de réunion et de mouvement, dont la dirigeante birmane fut si longtemps privée. Mais elle ne doit pas pour autant tout autoriser. Contre les Rohingyas, une propagande outrancière a largement circulé sur les réseaux sociaux en Birmanie. Et notamment sur le plus influent d’entre eux, Facebook. Notre reporter Julien Moschetti a remonté les circuits des mensonges et des manipulations (page 34). Son enquête édifiante montre que le poids pris par les nouveaux géants de l’information sur le Web est devenu une menace. La communauté internationale doit aujourd'hui réfléchir à une régulation des médias numériques ? Car le laissez-faire cynique de Facebook et de quelques autres fragilise la démocratie. Personne n’est au-dessus des lois, surtout quand il s’agit de gagner des fortunes en diffusant des appels au meurtre.

Jean Stern, rédacteur en chef

Si vous désirez recevoir gratuitement un exemplaire de La Chronique envoyez un mail avec votre adresse postale

Abonnez-vous à La Chronique

Recevez chaque mois le magazine d'information et d'action d'Amnesty International France

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres