Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Manifestation pour l'anniversaire de la disparition des 43 étudiants d'Ayotzinapa - Mexique © Sergio Ortiz Borbolla pour Amnesty International

Manifestation pour l'anniversaire de la disparition des 43 étudiants d'Ayotzinapa - Mexique © Sergio Ortiz Borbolla pour Amnesty International

Manifestation pour l'anniversaire de la disparition des 43 étudiants d'Ayotzinapa - Mexique © Sergio Ortiz Borbolla pour Amnesty International

Qu'est ce qu'une disparition forcée ?

On parle de « disparition forcée » lorsqu'une personne est arrêtée, placée en détention ou enlevée par les autorités ou par des personnes agissant avec leur autorisation, et que les responsables nient ensuite que cette personne est privée de liberté ou dissimulent l’endroit où elle se trouve.

En Syrie, plus de 65 000 civils ont disparu depuis le début du conflit, en 2011. Des milliers d’opposants présumés au gouvernement ont fait l'objet d'arrestations arbitraires et certains ne sont pas réapparus. D'autres ont été libérés après des mois de détention secrète après avoir été soumis à la torture et à d’autres mauvais traitements. C’est le cas notamment de Hussein Ghrer, blogueur syrien membre du Centre syrien pour les médias et la liberté d’expression (SCM), libéré grâce à l’action d’Amnesty International en juillet 2015.

Rester informé

Recevez nos emails d'information et d'action pour la justice et la lutte contre l'impunité

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres