Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
© Margaux Bellott

© Margaux Bellott

© Margaux Bellott

Discriminations
Théâtre

Et si Hermione était noire ?

En mettant en scène une Hermione noire, la pièce de théâtre participative Dans la peau d'Hermione, invite à réfléchir sur un racisme systémique.

Dans les romans de J.K Rowling, Hermione est décrite comme une fille de taille moyenne très brillante aux yeux bruns et aux cheveux frisés, ébouriffés. Sa couleur de peau n’est jamais spécifiée. Pourtant, quand un professeur de lycée choisit Fanny Niang, noire de peau, pour incarner ce personnage dans une adaptation de « Harry Potter », il suscite le débat.  

Une Hermione noire. Voilà qui ne correspond pas vraiment à l’idée collective que les élèves du lycée se font du personnage d’Hermione, représentée à l’écran par une jeune fille blanche. Placée malgré elle sur le devant de la scène, Fanny se retrouve confrontée au racisme de ses camarades. Désemparée face au harcèlement dont elle est victime, elle tente de se suicider. Le lycée décide alors de mettre en place un débat pour savoir si le professeur pouvait faire incarner ce personnage par une jeune fille noire.  

Écrit à partir d'un fait divers réel qui s’est déroulé à Londres, Dans la peau d'Hermione est une pièce de théâtre organisée comme un véritable procès autour de la question de la discrimination liée à la couleur de peau.   

Doit-on tordre le cou à nos idées reçues afin de faire changer les représentations collectives de nos héroïnes et de nos héros ? Le professeur a-t-il eu raison de la choisir ? Ne savait-il pas qu’il allait créer une situation de tension pour elle ? Ou au contraire, était-il dans son rôle d’éducateur en voulant faire évoluer les consciences ? Ce sont quelques unes des nombreuses questions auxquelles la mère de Fanny et la mère d’un des enfants harceleurs tenteront de répondre à travers leur plaidoyer respectif. Après les avoir entendus, des jurés répartis dans le public seront à leur tour invités à s’interroger et à confronter leur point de vue pour délibérer.   

Une pièce à la fois éducative et participative présentée dans le cadre du Grand Festival, qui invite à réfléchir sur la diversité dans nos société et l’invisibilité des personnes dites « issues de minorités » dans les représentations.  

________________________________________

Réservez vos places gratuitement :

Samedi 19 septembre, 15h

Dimanche 20 septembre, 15h

________________________________________

Informations pratiques :

Samedi 19 et Dimanche 20 septembre à 15h

Palais de la Porte Dorée : 293, avenue Daumesnil - 75012 Paris 

Métro Porte Dorée (ligne 8) - bus 46 - ligne T3 - Station de Vélib' 12032

Pièce de la compagnie For Happy People & Co soutenue par Amnesty International France

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres