Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Portrait de Bernardo Call Xol

7 ans de prison pour avoir protégé un fleuve au Guatemala

Jusqu'au 23.01.2022
Liberté pour Bernardo !

Les populations autochtones représentent 40 % de la population du Guatemala. Elles vivent souvent sur des terres riches en ressources. Leurs membres, souvent considérés comme faisant obstacle à des intérêts économiques, sont menacés, harcelés et même pour certains tués parce qu'ils défendent leurs territoires.

Pour avoir défendu les terres sacrées de son peuple autochtone, Bernardo Caal Xol, enseignant et défenseur de la communauté maya q’eqchi a fait l’objet d’une campagne de diffamation reposant sur des accusations infondées.

Tout a commencé en 2015, lorsque les communautés q’eqchis ont découvert que des travaux de construction de deux centrales hydroélectriques étaient en cours sur le fleuve Cahabón, sacré pour les Q’eqchis. Leurs forêts avaient déjà été rasées pour la construction des centrales et ils perdaient maintenant l’accès à l’eau. Pour s’être opposé à ce projet de construction, Bernardo a été condamné sans la moindre preuve à plus de sept ans de prison en 2018. Il est toujours derrière les barreaux depuis.

Demandons au président Alejandro Giammattei la libération immédiate et sans conditions de Bernardo !

Afficher la lettre de pétition

Téléchargez la version imprimable et faites-la signer autour de vous.

Agir
Signer la pétition
7 ans de prison pour avoir protégé un fleuve au Guatemala

Signer la pétition

Liberté pour Bernardo !

Amnesty International France protège vos données et vous tiendra informé(e) des futures campagnes.

Conformément à la loi informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez, en vous adressant au siège d'Amnesty International France, 76 boulevard de la Villette 75940 Paris, d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux informations vous concernant.

Agir
Signer la pétition