Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Faire un don

Aidez-nous à changer des vies dès aujourd'hui.

Faites un don.

Conflits armés et populations
manifestation

Manifestation de solidarité avec le peuple syrien

Quand : 18.03.2018 au 18.03.2018
Où : place du Châtelet, 75001 Paris
Contact :

syrie-liban@amnesty.fr

Bombardement sur la ville d'Arbin dans la Goutha, région Est de Damas. Novembre 2017 © Getty Images

Le dimanche 18 mars, Amnesty International France (AIF) participera à la manifestation de solidarité avec le peuple syrien qui aura lieu à Paris.

La manifestation partira à 16 heures de la Place du Châtelet et se dirige à la Place Edmond Michelet.

Des prises de parole et animations sont prévues à l’arrivée. Cette manifestation est organisée par plusieurs organisations de la société civile, dont notamment le Collectif pour une Syrie libre et démocratique (PSLD).

Le conflit en Syrie est le plus meurtrier de la région. Il a éclaté en réaction à la répression brutale, par le gouvernement de Bachar al-Assad, des manifestations massives de 2011. Des crimes atroces sont commis à grande échelle et la moitié de la population est déplacée.

Venez le 18 Mars 2018 pour exprimer votre indignation face aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en Syrie depuis sept ans :

Plus de 500 000 personnes ont perdu la vie.

Plus de 11.7 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer ; on compte environ 6.1 millions de déplacés internes en Syrie et 5,6 millions sont réfugiés à l'étranger, principalement en Turquie, au Liban et en Jordanie.

Environ 76 000 personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité du gouvernement et sont désormais portées disparues, détenues dans des centres de détention non officiels. La torture est monnaie courante.

Les civils et infrastructures civiles sont régulièrement pris pour cible. Les forces gouvernementales et leurs alliés ont mené des attaques ciblées contre des civils et biens de caractère civil tels que des habitations, des marchés, des hôpitaux et d’autres établissements médicaux. A plusieurs reprises, les forces gouvernementales ont utilisé des agents chimiques, comme à Khan Cheikhoun le 4 avril 2017. Le groupe armé État islamique (EI) a assiégé des civils et mené des attaques aveugles ou visant délibérément des civils. D’autres groupes armés non étatiques ont procédé à des tirs d’artillerie aveugles et assiégé des zones majoritairement peuplées de civils. Les forces de la coalition internationale conduites par les États-Unis ont procédé à des frappes aériennes contre l’EI et d’autres cibles, provoquant la mort de plusieurs centaines de civils, notamment à Raqqa. L’administration autonome dirigée par le PYD (Parti de l’Union Démocratique kurde syrien) a commis des exactions à l’égard d’opposants dans les zones qu’elle dirige au Nord de la Syrie (arrestations et détentions arbitraires).

Lire aussi : Ghouta Orientale une catastrophe prévisible

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies a indiqué que, sur un total de 419 920 personnes assiégées en Syrie, presque 400 000 l’étaient par les forces gouvernementales dans la Ghouta orientale, où malgré la résolution 2401 signée à l’unanimité par le Conseil de Sécurité de l’ONU le 24 février 2018, les attaques des forces gouvernementales avec l’appui de la Russie continuent, ciblant principalement les civils et les installations de santé.

Stop au massacre

Interpellez les gouvernements russe et syrien pour que les bombardements cessent et que le siège soit levé immédiatement.

Près de chez vous

Trouvez d'autres événements, action ou structure militante pour agir avec nous.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres