Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Liberté d'expression

3 choses à faire pour soutenir Tainika Somerville

Tainika Somerville est aide-soignante depuis vingt ans. Le 2 avril 2020, elle a été licenciée après avoir dénoncé le manque d’équipements de protection dans la maison de retraite où elle travaillait aux États-Unis. Une audience d’arbitrage est prévue le 22 septembre pour décider si Tainika pourra récupérer son travail. Il est urgent de la soutenir ! 

À bientôt 40 ans, Tainika a huit enfants. Chaque jour, elle se rendait au Bridgeview Medical Centre, dans l’Illinois, aux États-Unis, pour aider les résidents à se laver, leur servir leurs repas, contrôler leurs paramètres vitaux et leur tenir compagnie.  

Avec l’arrivée de la pandémie de Covid-19, les membres du personnel soignant de l’établissement se sont retrouvés en première ligne face au virus. Pourtant, selon Tainika, les employés de la maison de retraite manquaient de respirateurs N95, de sur-chaussures et de charlottes, et ils étaient contraints de réutiliser plusieurs fois les mêmes blouses et de les partager. 

Confrontée à des conditions de travail susceptibles de mettre la santé du personnel soignant en danger, Tainika a dénoncé le manque d’équipements de protection individuelle (EPI). Le 2 avril 2020, elle a été licenciée.  

Tainika est actuellement en attente d'un arbitrage dans le cadre d'une procédure de règlement des conflits avec la maison de retraite dans laquelle elle travaillait, le Bridgeview Medical Centre. L’audience est prévue le 22 septembre.

BONNE NOUVELLE : Tainika a obtenu gain de cause !

CETTE ACTION EST MAINTENANT TERMINÉE : merci de l'avoir soutenue !

Contexte 

Le cas de Tainika est loin d’être isolé. Aux États-Unis, où plus de 1 000 soignants sont déjà décédés du Covid-19, de nombreux membres du personnel de santé ont dénoncé leurs conditions de travail dangereuses et le manque de matériel de protection. Des préoccupations légitimes, auxquelles certains employeurs ont répondu par des pressions ou des comportements abusifs (harcèlement, licenciement...).

Le personnel soignant, en première ligne du virus, doit être protégé et non pas menacé. Nous devons soutenir Tainika dans son combat !

Agir

1. AGIR SUR TWITTER 

Pour soutenir Tainika, faîtes connaître son l’histoire ! Nous vous proposons de partager ce message sur Twitter en taguant le compte d’Amnesty France @amnestyfrance :

Tainika est aide-soignante. Elle a été licenciée après avoir dénoncé le manque d’équipements de protection dans la maison de retraite où elle travaillait aux États-Unis. Les soignants nous protègent, protégeons leurs droits ! #SoutenonsTainika @amnestyfrance

ou partager ce thread Twitter sur la situation de Tainika

2. AGIR SUR INSTAGRAM 

Partagez l’histoire de Tainika sur Instagram et incitez votre entourage à agir ! Instagram est le réseau social de la créativité. Boomerang, vidéo, pancarte, montage… Laissez libre cours à votre imagination pour faire passer le message.

Voici la marche à suivre : 

1 - Créez une story et/ ou un post avec la photo de votre réalisation et le message suivant : 

Les soignants nous protègent, protégeons leurs droits ! #SoutenonsTainika 

2 - Taggez sur votre story ou votre post @amnestyfrance

3 - Publiez votre œuvre sur Instagram 

3. Envoyer un message de soutien pour l'anniversaire de Tainika

Tainika fêtera ses 40 ans le 26 septembre. Célébrons son anniversaire ! Vous pouvez lui envoyer un e-mail de soutien à cette occasion à l’adresse : dbell@aiusa.org

Exemple d’e-mail :  

Joyeux anniversaire Tainika !  

Have a happy and healthy birthday Tainika ! I hope your day is filled with lots of love, joy and solidarity.