Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Lieu d'accueil pour les rescapées de mariage forcé au Burkina Faso
Buzurgmekhr Yorov © Privé

Buzurgmekhr Yorov © Privé

Buzurgmekhr Yorov © Privé

Droits sexuels et reproductifs

Il faut mettre fin aux mariages précoces et forcés au Burkina

Des milliers de filles sont soumises à des mariages précoces et forcés. Il faut éradiquer cette pratique.

Monsieur le Président,

Des milliers de filles sont soumises à des mariages précoces et forcés. La plupart sont mariées dès l'âge de 11 ans, afin que leurs parents puissent bénéficier de la dot. Généralement, ces filles non scolarisées subissent des violences sexuelles et de graves atteintes à leurs droits sexuels et reproductifs. À cet âge, elles encourent le risque de mourir lors de l’accouchement ou d'être sujettes à des problèmes de santé aux séquelles irréversibles. Une jeune fille de 13 ans a confié à Amnesty International avoir marché plus de 160 km en trois jours pour échapper à un mariage forcé, arrangé par son père, avec un homme de 70 ans qui avait déjà 5 femmes.

Message à envoyer :

Monsieur le Président,

Des milliers de filles sont soumises à des mariages précoces et forcés. La plupart sont mariées dès l'âge de 11 ans, afin que leurs parents puissent bénéficier de la dot. Généralement, ces filles non scolarisées subissent des violences sexuelles et de graves atteintes à leurs droits sexuels et reproductifs. À cet âge, elles encourent le risque de mourir lors de l’accouchement ou d'être sujettes à des problèmes de santé aux séquelles irréversibles. Une jeune fille de 13 ans a confié à Amnesty International avoir marché plus de 160 km en trois jours pour échapper à un mariage forcé, arrangé par son père, avec un homme de 70 ans qui avait déjà 5 femmes. En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande de veiller à ce que la stratégie nationale de prévention et d'élimination du mariage d'enfants d'ici à 2025 soit pleinement appliquée ; je vous exhorte à respecter l’engagement à modifier le Code des personnes et de la famille, afin que l'âge minimum légal du mariage pour les filles et les garçons soit porté à 18 ans, conformément à la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant. Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur de Président, l’expression de ma haute considération.

Destinataires :

Président Roch Marc Christian Kabore

Adresse : 03 BP 7030 Ouagadougou 03, Burkina Faso

Formulaire de contact sur le site officiel du président :

https://www.presidencedufaso.bf/contact/

 

Copie à :

Ambassade du Burkina Faso

159, boulevard Haussmann, 75008 Paris

Fax : 01 42 56 50 07E-mail : tajembparis@mfa.tj

Si vous recevez des réponses à vos lettres de la part des autorités du pays, renvoyez-les à bappuialaction@amnesty.fr.

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".