Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
© Jimmy Lam @everydayaphoto

© Jimmy Lam @everydayaphoto

© Jimmy Lam @everydayaphoto

Liberté d'expression
Interpellez les autorités

Protégez les droits de la population de Hongkong !

Depuis 2014, Pékin mène une offensive contre les droits humains à Hongkong. Militants, journalistes et opposants au régime sont régulièrement harcelés et poursuivis, tandis que les manifestations sont réprimées, avec violence. Il est temps que les autorités hongkongaises protègent les droits de la population !

L’influence croissante de la politique et du discours de Pékin concernant la « sûreté nationale » s’est traduite ces dernières années par une multiplication des cas de militants et de journalistes locaux soumis à la censure, à des poursuites judiciaires et au harcèlement.

La réaction intolérable de la police face aux manifestations contre le projet de loi sur l’extradition a attisé les craintes d’un glissement vers le type de régime répressif observé en Chine continentale. Les autorités de Hongkong n’entendent pas les revendications des millions de manifestants et ne protègent pas leur droit de réunion pacifique. Il faut qu’elles ordonnent une enquête indépendante et efficace sur les agissements de la police.

Interpellez les autorités

Aidez-nous à obtenir des autorités hongkongaises qu'elles protègent sa population.

Par mail

Envoyez un email à la Cheffe de l’exécutif à Hongkong, Carrie Lam, pour demander que les droits fondamentaux de la population de Hong Kong soient respectés et que des enquêtes indépendantes et efficaces soient menés pour tous les cas d’usage illégal de la force contre les manifestants.

Envoyé à : ceo@ceo.gov.hk

Avec copie à ddh@amnesty.fr afin que nous puissions faire un suivi du nombre de mails envoyés.

Voici l’email que vous pouvez envoyer :

Madame la Cheffe de l’exécutif,

Je vous écris pour vous faire part de ma vive inquiétude sur la répression policière que subissent les manifestants dès lors que les autorités de Hongkong considèrent que ceux-ci franchissent la « ligne rouge » fixée par le gouvernement de Pékin, qui inclut la défense de la démocratie, l’opposition au gouvernement chinois ou tout danger à « la souveraineté et la sécurité nationale ». Les tactiques de maintien de l’ordre employées en réponse aux manifestants violent le droit international relatif aux droits humains et les normes s’y rapportant.

Amnesty International a documenté le recours disproportionné et injustifié à la force par les forces de l’ordre contre des manifestants dans leur majorité pacifiques, des arrestations arbitraires et des violences en représailles contre les personnes arrêtées, ainsi que l’inaction de la police en cas d’attaques de manifestants par des tiers, sur les 5 dernières années, depuis le mouvement des parapluies de 2014 jusqu’à celui contre le projet de loi d’extradition en 2019. La police a fréquemment utilisé l'ordonnance sur l'ordre public pour interdire ou limiter abusivement les manifestations pacifiques, et pour arrêter, harceler et poursuivre les manifestants pacifiques en se fondant sur des motifs vagues de « rassemblement illégal » ou de « rassemblement non autorisé ». L’impunité de fait de la police pour le recours illégal à la force et d’autres abus est très préoccupante.

Je vous demande donc de prendre immédiatement les mesures nécessaires pour mettre en place un mécanisme pleinement indépendant chargé de mener des enquêtes efficaces sur le recours illégal à la force ou d'autres formes d'abus par la police, et de respecter et garantir les droits fondamentaux des personnes à la liberté d'expression, d'association et de réunion pacifique.

Je vous prie d'agréer, Madame la Cheffe de l'exécutif, l’expression de toute ma considération,

Sur Facebook

Interpellez la cheffe de l’exécutif de Hongkong, Carrie Lam, sur Facebook.

Voici un exemple de commentaire à poster sur les publications Facebook de cette dirigeante.

Madame Lam, dans un récent rapport, Amnesty International a prouvé que les autorités d’Hongkong, sous la pression de Pékin, appliquent des politiques de plus en plus répressives depuis les manifestations du « mouvement des parapluies »de2014 et font usage d’un recours illégal à la force contre des manifestants. Je vous demande de respecter et garantir les droits fondamentaux des personnes à la liberté d'expression, d'association et de réunion pacifique.

En outre, je vous demande donc de prendre immédiatement les mesures nécessaires pour mettre en place un mécanisme pleinement indépendant chargé de mener des enquêtes efficaces sur le recours illégal à la force ou d'autres formes d'abus par la police. Cela n’a que trop duré !

> Aller sur la page Facebook de Carrie Lam

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres