Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 34 €
Agir

Soutenez-nous

Actions urgentes pour des personnes en danger, révélations de l’affaire Pegasus, enquête sur la situation des Ouïghours en Chine… c’est grâce à votre soutien que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance.

Liberté d'expression

Abandonnez les poursuites contre Ioulia Tsvetkova

Abandonnez les poursuites contre Ioulia Tsvetkova

Ioulia Tsvetkova est inculpée de « production et diffusion de matériaux pornographiques » (Article 242 du Code pénal) en raison de ses dessins. Soumise à des perquisitions à son domicile, Ioulia a passé près de quatre mois en résidence surveillée, privée d'accès à des soins médicaux et stigmatisée. Son seul « crime » ? Ses dessins et ses activités en faveur des droits des femmes et des personnes LGBTI.

Ioulia Tsvetkova est prise pour cible depuis le début de l'année 2019. Elle a fait l'objet de procédures administratives pour « propagande pour les relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs ». En décembre 2019, elle a été condamnée à une amende parce qu'elle gérait deux communautés en ligne sur les thèmes LGBTI. En juillet 2020, elle a été condamnée à une amende pour avoir publié, sur les réseaux sociaux, un dessin représentant deux couples de même sexe avec des enfants.

 

Monsieur le Procureur,

Ioulia Tsvetkova est inculpée de « production et diffusion de matériaux pornographiques » (Article 242 du Code pénal) en raison de ses dessins. Soumise à des perquisitions à son domicile, Ioulia a passé près de quatre mois en résidence surveillée, privée d'accès à des soins médicaux et stigmatisée. Son seul « crime » ? Ses dessins et ses activités en faveur des droits des femmes et des personnes LGBTI.

Ioulia Tsvetkova est prise pour cible depuis le début de l'année 2019. Elle a fait l'objet de procédures administratives pour « propagande pour les relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs ». En décembre 2019, elle a été condamnée à une amende parce qu'elle gérait deux communautés en ligne sur les thèmes LGBTI. En juillet 2020, elle a été condamnée à une amende pour avoir publié, sur les réseaux sociaux, un dessin représentant deux couples de même sexe avec des enfants.

Le fait de promouvoir et de défendre les droits humains à travers l’art est protégé par le droit à la liberté d'expression. En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande de prendre toutes les mesures nécessaires pour abandonner les poursuites intentées contre Ioulia Tsvetkova et de mettre fin à toutes les formes de harcèlement qui lui sont infligées.

Veuillez agréer, Monsieur le Procureur, l'expression de ma haute considération.

Adressez vos appels à

Envoyez vos appels à

Bureau du procureur de Khabarovsk 

Compte Instagram : https://www.instagram.com/proc_phk/  

Compte Facebook : https://www.facebook.com/procuraturaKhabarovskkray.

E-mail : kod@phk.hbr.ru

 

Copie à :

Ambassade de la Fédération de Russie

40-50, boulevard Lannes - 75116

Fax : 01 45 04 17 65

E-Mail : ambrusfrance@mid.ru

 

Si vous recevez des réponses à vos lettres de la part des autorités du pays, renvoyez-les à bappuialaction@amnesty.fr.

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".