Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 51 €
Agissez à nos côtés

Votre don peut sauver des vies 

Actions urgentes pour des personnes en danger, défense des droits des travailleurs exploités au Qatar, enquête sur les crimes de guerre… C’est grâce à vous que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance ! 

Aidez-nous à maintenir les droits humains en vie. 

Tohti
Leila de Lima Copyright : www.nppaimages.com

Leila de Lima Copyright : www.nppaimages.com

Leila de Lima Copyright : www.nppaimages.com

Liberté d'expression

Ilham Tohti

libérez Ilham Tohti

Professeur d’économie à l’Université centrale des nationalités de Pékin, Ilham Tohti est le fondateur du site Uighur Online. Le 23 septembre 2014, il a été condamné à la détention à perpétuité. Ilham Tohti avait été appréhendé à son domicile, à Pékin, le 15 janvier 2014, accusé de « séparatisme » – un chef d’inculpation souvent utilisé contre les Ouïghours qui dénoncent les violations des droits humains. Un très grand nombre d’hommes et de femmes issus de groupes ethniques majoritairement musulmans du Xinjiang, ont été envoyés dans des camps d’internement ou des prisons. Ce système s’insère dans un vaste processus d’assujettissement et d’assimilation forcée des minorités ethniques. Le rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme du 31 août, révèle l’ampleur des violations des droits humains commises dans le Xinjiang.

Monsieur le Président,

Professeur d’économie à l’Université centrale des nationalités de Pékin, Ilham Tohti est le fondateur du site Uighur Online. Le 23 septembre 2014, il a été condamné à la détention à perpétuité. Ilham Tohti avait été appréhendé à son domicile, à Pékin, le 15 janvier 2014, accusé de « séparatisme » – un chef d’inculpation souvent utilisé contre les Ouïghours qui dénoncent les violations des droits humains. Un très grand nombre d’hommes et de femmes issus de groupes ethniques majoritairement musulmans, arrêtés de façon arbitraire, ont été envoyés dans des camps d’internement ou des prisons. Ce système des camps s’insère dans un vaste processus d’assujettissement et d’assimilation forcée des minorités ethniques. Le rapport publié par le Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’Onu, le 31 août, confirme les contitions inhumaines subies par ces personnes dans les camps.

En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande de veiller à ce que, dans l’attente de sa libération, Ilham Tohti soit protégé contre toute forme de torture et d’autres mauvais traitements en détention. Les autorités carcérales doivent lui permettre de communiquer régulièrement avec sa famille, ses avocats, et de bénéficier des soins médicaux dont il a besoin. Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

ENVOYER A :

Monsieur le Président Xi Jinping

Zhongnanhai Xichangan’jie Xichengqu

Beijing Shi 100017

République populaire de Chine

Fax : 00 86 10 6238 1025

E-mail : english@mail.gov.cn

Copie à envoyer à

Ambassade de la République populaire de Chine

20, rue Monsieur, 75007 Paris

Fax : 01 47 20 24 22

E-mail : chinaemb_fr@mfa.gov.cn

 

Ilham Tohti - Amnesty International France