Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Buzurgmekhr Yorov © Privé

Buzurgmekhr Yorov © Privé

Buzurgmekhr Yorov © Privé

Libération immédiate pour Ibrahim Ezz el Din

Ibrahim Ezz el Din, chercheur à la Commission égyptienne des droits et des libertés (ECRF), est arbitrairement détenu depuis juin 2019. Il faut le libérer.

Ibrahim Ezz el Din, chercheur à la Commission égyptienne des droits et des libertés (ECRF), est arbitrairement détenu depuis juin 2019. À la suite de son arrestation par des policiers en civil, il a été victime de disparition forcée pendant 167 jours. Il affirme avoir subi des actes de torture visant à lui soutirer des informations sur son travail et sur l’ECRF. Il a ensuite été maintenu en détention provisoire dans l’attente qu’une enquête soit menée sur les accusations infondées d’activité terroriste, dans le cadre de l’affaire n° 488/2019. Puis, le tribunal pénal du Caire a ordonné sa mise en liberté conditionnelle, le 27 décembre 2020, mais il n'a pas été relâché. Le 2 janvier 2021, il a comparu devant vous et il fait désormais l’objet d’une enquête dans le cadre d’une nouvelle affaire (n° 1018/2020) portant sur des accusations, également sans fondement, d’« appartenance à un groupe terroriste ». Privé de son droit à une défense adéquate, la procédure engagée contre lui a été inéquitable. Les procureurs ont fondé leurs accusations sur un dossier d’enquête de la police classé confidentiel qu'Ibrahim Ezz el Din et ses avocats n'ont pu consulter.d’août. Il est essentiel de continuer de demander la libération de Bouzourgmekhr Yorov.

Message à envoyer :

Monsieur le Procureur

Ibrahim Ezz el Din, chercheur à la Commission égyptienne des droits et des libertés (ECRF), est arbitrairement détenu depuis juin 2019. À la suite de son arrestation par des policiers en civil, il a été victime de disparition forcée pendant 167 jours. Il affirme avoir subi des actes de torture visant à lui soutirer des informations sur son travail et sur l’ECRF. Il a ensuite été maintenu en détention provisoire dans l’attente qu’une enquête soit menée sur les accusations infondées d’activité terroriste, dans le cadre de l’affaire n° 488/2019. Puis, le tribunal pénal du Caire a ordonné sa mise en liberté conditionnelle, le 27 décembre 2020, mais il n'a pas été relâché. Le 2 janvier 2021, il a comparu devant vous et il fait désormais l’objet d’une enquête dans le cadre d’une nouvelle affaire (n° 1018/2020) portant sur des accusations, également sans fondement, d’« appartenance à un groupe terroriste ». Privé de son droit à une défense adéquate, la procédure engagée contre lui a été inéquitable. Les procureurs ont fondé leurs accusations sur un dossier d’enquête de la police classé confidentiel qu'Ibrahim Ezz el Din et ses avocats n'ont pu consulter.

En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande la libération immédiate et sans condition d’Ibrahim Ezz El Din, puisqu’il est détenu uniquement en raison de son travail pacifique en faveur des droits humains, d’ouvrir une enquête sur sa disparition forcée et sur les actes de torture qu’il a subis, et de traduire en justice tous les responsables présumés dans le cadre de procès équitables, excluant le recours à la peine de mort.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur général, l’expression de toute ma considération.

Destinataires :

Procureur général Hamada al Sawi

Bureau du Procureur général Madinat al Rehab

Le Caire, Égypte

E-mail : m.office@ppo.gov.eg

Fax : 00 202 2577 4716

 

Copie à :

Ambassade d’Égypte

56, avenue d'Iéna, 75116 Paris

E-mail : ambassadedegypteaparis@hotmail.com

Si vous recevez des réponses à vos lettres de la part des autorités du pays, renvoyez-les à bappuialaction@amnesty.fr.

Cette action fait partie des "appels mondiaux". Chaque mois, Amnesty International vous propose d'envoyer trois lettres, par courrier postal, aux autorités compétentes, pour faire valoir les droits de personnes victimes d'injustice aux quatre coins du globe. Ces "appels mondiaux" sont publiés également dans la rubrique "Interpeller" du mensuel La Chronique.

Notre action conjointe est-elle efficace ? Oui ! Découvrez des dizaines d'exemples de ce que nous pouvons accomplir ensemble dans notre rubrique "Nos victoires".