Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 51 €
Agissez à nos côtés

Votre don peut sauver des vies 

Actions urgentes pour des personnes en danger, défense des droits des travailleurs exploités au Qatar, enquête sur les crimes de guerre… C’est grâce à vous que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance ! 

Aidez-nous à maintenir les droits humains en vie. 

Loading...

Ramenez la Coupe à la raison !

Tous les quatre ans, la Coupe du monde divertit des millions de personnes. Cette année, au Qatar, des milliers d’autres risquent leur vie pour l’organiser.

Afin de construire, en un temps record, plusieurs stades de foot et l’ensemble des installations nécessaires pour accueillir l’événement, le Qatar a exploité des travailleurs migrants. Températures extrêmes, vols de salaire, menaces, travail forcé, journées de 12h : ces conditions de travail ont provoqué le décès de milliers d’hommes et de femmes.

C’est pour cela que depuis plusieurs années, nous faisons pression sur la Fifa et sur la Fédération française de football. C’est pour cela que nous avons lancé la   campagne #RamenezlaCoupeàlaRaison.

On vous explique tout dans cette vidéo.

Agir

RAMENEZ LA COUPE À LA RAISON

Depuis plus de dix ans, au Qatar, des milliers de travailleuses et travailleurs migrants qui œuvrent pour la Coupe du monde de football 2022 vivent un enfer. En France, nous demandons à la Fédération Française de Football (FFF) d’agir face à ces violations des droits de milliers de travailleuses et travailleurs migrants au Qatar. 

Agir

QATAR 2022 : ENCOURAGEZ LES BLEUS À DÉFENDRE LES DROITS DES TRAVAILLEURS MIGRANTS !

En juin, à l’occasion de la Ligue des Nations, et en prévision de la Coupe du Monde, l’Équipe de France de football disputera plusieurs matchs avec des équipes nationales européennes. L’occasion de les encourager à exprimer publiquement leur solidarité avec les personnes migrantes qui travaillent dans des conditions indignes au Qatar.

Qatar 2022 : derrière les strass et paillettes - Amnesty International France