Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Liban. L’horrible meurtre du militant Lokman Slim ne doit pas rester impuni

En réaction à l’assassinat tragique de l’intellectuel et militant libanais Lokman Slim, retrouvé mort jeudi 4 février, Lynn Maalouf, directrice régionale adjointe pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré :

« Lokman Slim était à l’avant-garde de la lutte contre l’impunité dans le Liban d’après-guerre, en défendant activement le droit à la justice et à la vérité pour les proches des personnes portées disparues ou victimes de disparitions forcées, aux côtés d’associations de familles et d’une poignée d’autres organisations et militant·e·s assez courageux pour défier le climat d’impunité qui règne.

« Aujourd’hui, Lokman Slim est à son tour victime de ce climat d’impunité qui perdure depuis plusieurs décennies, en raison duquel des homicides ciblés de militant·e·s, de journalistes et d’intellectuel·le·s commis par le passé et plus récemment restent impunis, et dont la responsabilité incombe en définitive à l’État libanais. Son meurtre choquant laisse craindre un retour des homicides ciblés, craintes d’autant plus vives que les autorités n’ont jamais rendu justice aux victimes de crimes passés similaires. Le peuple libanais mérite d’obtenir justice pour les crimes incessants qu’il subit depuis des décennies et encore actuellement.

« Aujourd’hui, cela fait aussi six mois qu’a eu lieu l’explosion qui a causé des dommages considérables pour la capitale, Beyrouth, ses habitants et son moral, et pour laquelle personne n’a été amené à rendre des comptes.

« Pour rompre les cycles passés d’impunité, Amnesty International appelle les autorités libanaises à veiller à ce que l’enquête annoncée sur le meurtre de Lokman Slim soit transparente, impartiale et indépendante. Ses résultats devront être rendus publics et les responsables présumés devront être traduits en justice dans les meilleurs délais. »

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Liban. Un an après l’explosion dévastatrice à Beyrouth, les autorités continuent de faire obstruction à la justice

Publié le : 02.08.21

Les autorités libanaises font depuis un an obstruction à la quête de justice et de vérité des victimes à la suite de la terrible explosion qui a dévasté le port de Beyrouth, a déclaré Amnesty International...

Liban. Les autorités doivent lever l’immunité des hauts responsables convoqués pour l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth

Publié le : 14.07.21

Les manifestations organisées par les familles de victimes de l’explosion terriblement meurtrière du port de Beyrouth montrent clairement que justice n’a toujours pas été rendue, a déclaré Amnesty International...

Liban. Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies doit ouvrir une enquête sur l’explosion survenue à Beyrouth

Publié le : 15.06.21

Dans une lettre diffusée mardi 15 juin, 53 groupes libanais, régionaux et internationaux de défense des droits, ainsi que 62 rescapé·e·s et des familles de victimes et de pompiers ont demandé aux États...

Liban. Des réfugié·e·s syriens sont détenus arbitrairement sur la base de charges liées au terrorisme et torturés

Publié le : 23.03.21

Les forces de sécurité libanaises ont perpétré des violations choquantes contre des personnes réfugiées en provenance de Syrie détenues, souvent de manière arbitraire, parce que soupçonnées d’infractions...

Liban. Les autorités intensifient la répression en inculpant des manifestant.es d’infractions liées au terrorisme

Publié le : 08.03.21

Les autorités libanaises doivent mettre fin immédiatement à l’utilisation de charges liées au terrorisme pour poursuivre des manifestant.es, pratique qui marque une nouvelle évolution inquiétante des mesures...