Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Blessé grave à Redon : Amnesty International France demande au ministre de l’Intérieur une enquête impartiale et indépendante

Mardi 29 juin 2021

Amnesty International France demande qu’une enquête impartiale et indépendante soit réalisée sur le maintien de l’ordre mis en œuvre pour mettre fin à une « rave party » organisée à Redon, en Ile et Villaine, les 18 et 19 juin dernier. Les premières informations reçues sur la soirée sont particulièrement inquiétantes. Elles soulèvent des questions sur de potentielles violations des principes du droit international sur le recours à la force, notamment les principes de nécessité et de proportionnalité. L’organisation a donc adressé un courrier, ce jour, au ministre de l’Intérieur. Elle souhaite que toute la lumière soit faite sur les récents événements.

« Le fait qu’un jeune homme de 22 ans ait eu la main arrachée semble indiquer que des grenades explosives ont été utilisées », déclare Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty International France dans ce courrier.

« Alors que nous alertons sur la dangerosité de ces grenades et que nous demandons leur interdiction en raison de leur caractère indiscriminé et de leurs impacts disproportionnés, le recours à ces armes, de nuit et sur une foule, au milieu des gaz lacrymogènes, s’il est avéré, serait une décision particulièrement irresponsable de la part des autorités ». 

« Nous souhaitons obtenir de la part du ministre de l’Intérieur des informations détaillées sur les objectifs de l’intervention, les dispositifs mis en œuvre, les armes utilisées, les mesures de sécurité instaurées pendant les opérations, le nombre de blessés et les enquêtes ouvertes à la suite de ces événements. Par ailleurs, une enquête indépendante et impartiale nous semble indispensable pour que la lumière soit faite sur les événements des 18 et 19 juin derniers à Redon. Il serait inacceptable que des armes d’une telle dangerosité aient été utilisées et que les forces de l’ordre aient eu recours à la force de manière disproportionnée lors d’une fête, même interdite », alerte Cécile Coudriou.

COMPLÉMENT D’INFORMATION

Les groupes militants d’Amnesty International de Redon et de Rennes étaient présents au rassemblement samedi dernier devant la sous-préfecture de Redon pour dénoncer l’intervention violente des forces de l’ordre lors du weekend du 18 et 19 juin 2021.  

22.09.20 I Dossier : Nouveau schéma du maintien de l’ordre : une occasion manquée

https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/schema-du-maintien-de-lordre-occasion-manquee

Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty International France et Anne-Sophie Simpere, chargée de plaidoyer « Libertés », sont disponibles pour des interviews. Pour toute demande média, merci de contacter au service presse, Véronique Tardivel I vtardivel@amnesty.fr I 06 76 94 37 05.

Amnesty International France - Service presse - 01 53 38 66 00 / 06 76 94 37 05 – spresse@amnesty.fr

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant de plus de 10 millions de membres et sympathisants qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977. La section française (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (200 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de près de 120 000 membres. AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance. www.amnesty.fr - @amnestypresse - Agir - Faire un don

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Réaction d’Amnesty International France aux poursuites en diffamation engagées par le Royaume du Maroc dans le cadre du Projet Pegasus

Publié le : 24.07.21

"Nous consultons nos avocats et poursuivons notre travail de mise en lumière et de dénonciation des violations des droits humains liées à l’utilisation illégale et ciblée d’outils de surveillance numérique...

France / Contrôles au faciès. Le Conseil d’Etat saisi par 6 ONG

Publié le : 22.07.21

« La France n'a pas pris les mesures nécessaires pour empêcher et sanctionner les contrôles d’identité au faciès, une forme de discrimination systémique », ont déclaré aujourd'hui six organisations...

FRANCE / RAPPORT ANNUEL SUR LES EXPORTATIONS D’ARMEMENT EN 2020. Aucune avancée notoire en matière de transparence

Publié le : 03.06.21

Sans surprise, le rapport annuel sur les exportations d’armements de la France en 2020 manque cette année encore cruellement d’informations absolument essentielles pour analyser si les armes, vendues et...

France / Examen PJL "Lutte anti-terrorisme et renseignement". De nouvelles atteintes aux droits fondamentaux

Publié le : 02.06.21

Depuis ce mardi 1er juin et jusqu’à jeudi prochain, l’Assemblée nationale examine le projet de loi relatif à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement. A cette occasion, Amnesty ...

[ARMES / ÉTUDE HARRIS] Une nouvelle enquête révèle que trois Français sur quatre souhaitent plus de transparence et de contrôle sur les ventes d’armes de la France

Publié le : 31.05.21

Alors que le ministère des Armées doit rendre public son rapport annuel sur les exportations d’armements de la France, mardi 1er juin 2021 au plus tard, Amnesty International France publie une enquête...