Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

Arabie saoudite. Le lancement du championnat féminin de football ne doit pas détourner l’attention de la situation catastrophique des droits humains

En réaction aux informations indiquant que l’Arabie saoudite va lancer un championnat féminin de football, Lynn Maalouf, directrice des recherches pour le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré :

« Le lancement d’un championnat féminin de football en Arabie saoudite est sans aucun doute une mesure qui sera bien accueillie par les citoyens saoudiens. Cependant, comme d’autres réformes concernant les femmes dans le royaume, il vient également rappeler la terrible situation des femmes et des hommes qui ont justement lutté pour obtenir ce changement.

« Au cours des derniers mois, les autorités saoudiennes se sont efforcées de blanchir leur réputation en utilisant le prestige du sport comme outil de communication afin de redorer leur image internationale, notamment après l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

« Cette volonté affichée d’améliorer la situation globale des femmes en Arabie saoudite ne peut être saluée que si elle va de pair avec l’inclusion des personnes courageuses qui se sont battues pendant des décennies pour ce changement. Or, celles-ci sont toujours soumises à la répression en étant emprisonnées et en cours de jugement, tandis que les responsables de leur supplice en détention restent libres.

« Si le prince héritier Mohammad bin Salman était sincère au sujet des droits des femmes, il libérerait immédiatement et sans condition toutes les personnes encore détenues pour avoir défendu pacifiquement les droits humains. »

Complément d’information

La fédération saoudienne « Sports For All » (Sport pour tous) a annoncé le 24 février la création du championnat féminin de football, en soulignant qu’elle « favorisera la participation des femmes dans le sport au niveau local et apportera une meilleure reconnaissance des prouesses sportives des femmes ».

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Arabie saoudite. Le jugement de l’affaire Khashoggi ne vise qu’à faire illusion

Publié le : 06.09.20

Réaction d'Amnesty à la condamnation par un tribunal saoudien de cinq personnes à la peine capitale et de trois autres à des peines de prison pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi

Arabie saoudite. Le réexamen longtemps attendu de la condamnation à mort de jeunes hommes constitue une avancée en direction de la justice

Publié le : 27.08.20

Dans une annonce publiée le 27 août sur le compte Twitter de la Commission saoudienne des droits humains, le parquet a annoncé ordonner un réexamen de la condamnation à mort de trois jeunes hommes qui...

Arabie saoudite. Il faut mettre un terme aux mauvais traitements et à la détention arbitraire du défenseur des droits humains Waleed Abu al Khair

Publié le : 22.08.20

Amnesty International a reçu des informations crédibles selon lesquelles les autorités carcérales saoudiennes ont décidé arbitrairement de placer à l’isolement et sous une sécurité renforcée le défenseur...

Arabie saoudite. Triste anniversaire pour des défenseures des droits humains, qui fêtent leur deuxième année en détention

Publié le : 14.05.20

Amnesty International demande au roi d’Arabie Saoudite, Salman bin Abdulaziz al Saoud, de relâcher plusieurs éminentes défenseures des droits des femmes, en détention depuis deux ans.

Arabie saoudite. La réforme de la peine de mort pour les mineurs ne va pas assez loin, il faut instaurer l’abolition totale

Publié le : 27.04.20

À la suite de l’annonce faite par l’Arabie saoudite, qui prévoit d’abolir la peine capitale contre les personnes âgées de moins de 18 ans au moment du crime commis dans les affaires ne relevant pas de...

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres