Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
©Sebnem Coskun/Anadolu Agency/Getty Images

©Sebnem Coskun/Anadolu Agency/Getty Images

©Sebnem Coskun/Anadolu Agency/Getty Images

Tchad

Les droits humains au Tchad en 2017

Le groupe armé Boko Haram a poursuivi ses exactions dans la région du lac Tchad. Les autorités ont interdit à plusieurs reprises des rassemblements pacifiques ; elles ont aussi arrêté et poursuivi en justice des défenseurs des droits humains, des militants et des journalistes, dont certains sont devenus des prisonniers d’opinion. Le droit à la liberté d’association a été bafoué par des restrictions illégales du droit de s’organiser librement, notamment la criminalisation de certaines associations de citoyens. Plus de 408 000 réfugiés vivaient toujours dans des camps où les conditions étaient déplorables, notamment à Baga Sola.

En savoir plus : Le Tchad dans le rapport annuel d'Amnesty International 2017-2018

Peine de mort: non abolitionniste

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays.

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres