Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34

Mort en détention

On parle de mort en détention dès lors qu’une personne meurt en prison ou dans un autre lieu de détention, officiel ou non, dans un hôpital ou dans tout autre endroit où elle se trouve aux mains de membres des forces de l’ ordre ou de militaires.

Dans certaines circonstances, il peut s’agir d’une exécution extrajudiciaire. La mort peut survenir des suites d’actes de torture ou de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants qui peuvent prendre la forme d’une alimentation insuffisante, de conditions sanitaires et de détention déplorables ou d’absence de soins médicaux. Amnesty International demande que des enquêtes efficaces, impartiales et indépendantes soient menées dans les meilleurs délais sur les morts en détention dès lors qu’il existe des preuves de torture ou de mauvais traitements, ou une présomption d’exécution extrajudiciaire ou d’ autres violations des droits humains.

Rester informé

Recevez nos emails d'information et d'action pour la justice et la lutte contre l'impunité

Actualités
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres