Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Alejandra

Alejandra

Alejandra

Réfugiés et migrants
Interpeller les autorités

Non au renvoi d'Alejandra vers le Salvador

Cette femme transgenre de 43 ans est actuellement aux États-Unis. Elle risque d'être envoyée vers le Salvador, un pays où elle risque sa vie. Interpellez les autorités américaines pour empêcher son expulsion.

Alejandra (n° de dossier d’immigration américain : A# 216-269-450) est une femme transgenre de 43 ans originaire du Salvador. Esthéticienne et défenseure des droits des personnes transgenres au Salvador, Alejandra a dû fuir le pays pour échapper aux extorsions, menaces et attaques à répétition d’une organisation criminelle et aux violences de l’armée salvadorienne.

Elle a déclaré avoir été agressée sexuellement tant par des membres de l’organisation criminelle que par des militaires, en raison de son identité transgenre. Elle a été attaquée, et notamment rouée de coups, à plusieurs reprises entre 2013 et 2016 et en a gardé des cicatrices sur le cuir chevelu, le visage et une jambe. Elle a demandé l’asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique le 26 novembre 2017 et est détenue dans un centre de détention pour migrants depuis. En avril 2018, Alejandra a été entendue par un tribunal chargé des affaires d’immigration au centre de détention de Cibola pour présenter les motivations de sa demande d’asile.

Elle a perdu l’appel du rejet de sa demande d’asile en décembre 2018. Elle a en outre requis une libération conditionnelle, qui lui a été refusée plusieurs fois par le Service de contrôle de l’immigration et des douanes (ICE) sans qu’une justification détaillée soit fournie à son avocat. En avril 2019, sa demande de libération conditionnelle, la demande de réexamen de sa demande d’asile par la Commission des recours en matière d’immigration et sa demande de sursis d’expulsion ont toutes été rejetées. Elle n’est plus à l’abri d’une expulsion et elle pourrait être expulsée à tout moment.

Pourquoi maintenant ?

La situation d’Alejandra requiert une attention immédiate. Sa demande de libération conditionnelle et la demande de réexamen de son dossier par la Commission des recours en matière d’immigration ont récemment été de nouveau rejetées et elle n’est donc plus à l’abri d’une expulsion.

Si elle est renvoyée vers le Salvador, Alejandra sera, comme dans tout autre pays d’Amérique centrale, confrontée à de graves risques en raison de son identité transgenre. D’après des organisations de défense des droits des personnes LGBTI et des réfugié·e·s, trois femmes transgenres ont été tuées dans les deux premiers mois de l’année 2019, dont une quelques semaines seulement après avoir été expulsée des États-Unis.

Amnesty International États-Unis est passée en phase d’action rapide pour empêcher l’expulsion d’Alejandra. Pour renforcer ces efforts, Amnesty International peut intensifier la pression mondiale en vue de convaincre les autorités américaines de l’immigration d’accorder à Alejandra une libération conditionnelle pour raisons humanitaires et de la libérer au lieu de l’expulser vers le Salvador, où elle serait en danger.

Documents et liens utiles
Message à envoyer(doc, 23.55 kb)

Monsieur

Alejandra (n° de dossier d’immigration A# 216-269-450) est une femme transgenre de 43 ans salvadorienne. Défenseure des droits des personnes transgenres au Salvador, Alejandra a dû fuir pour échapper aux extorsions, menaces et attaques à répétition d’une organisation criminelle et aux violences de l’armée. Rouée de coups à plusieurs reprises entre 2013 et 2016 elle en a gardé des cicatrices sur le cuir chevelu, le visage et une jambe. Elle a demandé l’asile à la frontière le 26 novembre 2017 et est détenue dans un centre de détention pour migrants depuis. Si elle est renvoyée vers le Salvador, Alejandra sera, comme dans tout autre pays d’Amérique centrale, confrontée à de graves risques en raison de son identité transgenre. En tant que membre/sympathisant(e) d’Amnesty International, je vous demande de veiller à ce qu’Alejandra ne soit pas expulsée vers le Salvador, de lui accorder immédiatement une libération conditionnelle pour raisons humanitaires et de veiller à ce que les personnes en quête d’asile ne soient pas placées en détention. Dans l’attente, je vous prie d’agréer Monsieur l’expression de mes meilleures salutations.

Destinataires

Directeur du bureau local d’El Paso du Service de contrôle de l’immigration et des douanes des États-Unis (ICE)

Corey A. Price

Mail : corey.a.price@ice.dhs.gov

__

Directeur du bureau d’Albuquerque (Nouveau-Mexique)

Bill Jepsen

Tél : 001 (505) 452-4801

__

Copie à : Ambassade des États-Unis

Mme Jamie McCourt

2 av. Gabriel

75008 Paris

Fax : 01 42 66 97 83

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres