Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Responsabilité des entreprises
Actualité

Canada : les femmes autochtones victimes de violence en Colombie-Britannique

Des milliers de puits de pétrole et de gaz ainsi qu’un nouveau mégaprojet hydroélectrique menacent les autochtones de la Colombie-Britannique. Les femmes sont les premières touchées.

Les femmes autochtones sont de plus en plus soumises à des violences dans le nord-est de la Colombie-Britannique, dues aux changements entraînés par les milliers de puits de pétrole et de gaz et le barrage du Site C, troisième mégaprojet hydroélectrique à Peace River Valley.

Ces projets accaparent une part importante des terres des peuples autochtones. Il est ainsi plus difficile pour les familles de préserver leurs traditions comme la chasse et la cueillette de plantes médicinales, indispensables à la santé et au bien-être de leurs communautés.

Les services sociaux sous-financés sont en état de crise et ne peuvent pas répondre aux besoins urgents de la communauté. Par exemple, les garderies sont insuffisantes et cela complique le quotidien des femmes autochtones.

Certains projets comme le barrage du Site C doivent tout simplement être stoppés, parce que les préjudices causés aux populations autochtones ne sont pas justifiables.

La province de Colombie britannique persiste à construire un barrage hydroélectrique en dépit de l'opposition des communautés autochtones.

La province de Colombie britannique persiste à construire un barrage hydroélectrique en dépit de l'opposition des communautés autochtones. © AI Canada

Un taux de criminalité en hausse

L'arrivée massive de travailleurs a fait grimper les prix locaux des biens de première nécessité et des logements. Et le taux de criminalité a bondi, menant celui de la Colombie-Britannique à l’un des plus élevés du Canada. On note des pratiques de « binge-drinking » (cuites éclair) et de consommation de stupéfiants parmi certains travailleurs du secteur des ressources qui contribuent fortement à l’augmentation de ce taux.

L’augmentation des prix crée une insécurité économique qui complique encore plus la situation des femmes qui ne bénéficient pas de hauts salaires et donc d’une sécurité économique qui leur permettrait de quitter des partenaires violents.

Un changement de politique doit être opéré

Des décennies de développement non maîtrisé des ressources et d'échec des politiques gouvernementales mettent à rude épreuve le tissu social de ces communautés.

Il est urgent de :

réformer le processus de prise de décision concernant les projets économiques afin de renforcer le rôle des populations autochtones et adopter des critères afin d'évaluer les répercussions spécifiques sur les femmes et les jeunes filles ;

évaluer au niveau régional les impacts sociaux découlant du développement intensif des ressources dans le nord-est ;

évaluer au niveau régional les besoins en termes de services sociaux et d'infrastructure ;

augmenter le budget global des services sociaux en Colombie-Britannique, et privilégier l’investissement dans le nord-est.

Le gouvernement fédéral a récemment ouvert une Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Notre organisation demande qu’elle examine dans quelle mesure le modèle actuel de développement des ressources contribue aux risques encourus par les femmes et les filles autochtones dans le nord-est de la Colombie-Britannique et dans l'ensemble du Canada.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres